Tokyo High School

...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Libre.] Tôt le matin.

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsukiyama Alyshia
~ CLASSE C - 2
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27
Localisation : Sherbrooke, Qc.

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 ans
Occupations: Le chant et la danse.
Relations:

MessageSujet: [Libre.] Tôt le matin.   Lun 16 Juin - 17:03

Déjà 5 mois...

Il était plus ou moins tôt le matin. Alyshia, assise sur le bord du toit avec les pieds dans le vide, songeait en regardant à l’horizon. Elle pensait à tout ce qui se passait, à comment que son année allait pour l'instant ; cela faisait déjà 5 mois environ qu'Alyshia venait dans ce lycée et pourtant ça ne paraissait pas trop trop ... on aurait pus les décrire en 5 mois à passer presque inaperçue pour ne pas dire totalement. Elle ne s'était fait aucuns amis encore, et elle avait à peine sociabilisée depuis son arrivée, elle paraissait pour une muette ! La seule rencontre qu'elle se souvienne à ce jour était celle d'une jeune fille d'environ son âge, selon elle, qui l'avait aidée à ramasser toutes ses feuilles qu’elle avait échappée sur le sol à son premier jour ici. Honteuse, Alyshia s'était sauvé lorsqu’elle les avait toute ramassée sans même la remercier. Dans un soupir, elle baissa la tête et songea qu'elle avait déjà vu pas mal plus polie que cela …

Dire que maintenant, Alyshia se sentait seule au monde. Elle aurait tout donné pour retourner à son ancienne école avec toutes ses anciennes amies, même si elle en avait que peu, mais elle ne le pouvait pas. Elle devait accepter de vivre dans ce silence si … déplaisant. Les seules fois où l’on pouvait entendre sa voix était lorsqu’elle chantait ! Autrement, elle était toujours silencieuse. Pourquoi ? Pourquoi ne pas aller vers le monde ? Elle ne pouvait pas en mourir après tout, mais elle avait peur. Elle avait peur de ne pas se faire accepter par son statut social qu’elle cache ou encore, d’être le bouc émissaire des gens. Dans le fond, elle n’était tout simplement pas prête à faire les premiers pas…

Mmmh, mais à bien y penser, t’as parle de chant Aly ? Oh, et pourquoi que tu ne chanterais pas un peu ? Il faudrait bien que tu dégourdisses un peu la voix avant de devenir une muette pour de vrai... C’est donc en pensant à une chanson quelconque qu’Alyshia se mit à chanter tranquillement au début pour préparer sa voix. C’était si bon de laisser sortir sa voix, enfin. Ça faisait du bien de sortir de se silence mortel et de s’exprimer un peu. Plus elle avançait dans sa chanson, plus qu’elle poussait sa voix pour la laisser sortir et porter au loin. Heureusement pour elle qu’il était de bonne heure et que la cours était presque vide, pour ne pas dire totalement, car quelqu’un t’aurait sûrement entendue. Mais bon, qu’est-ce que ça pourrait bien faire, personne ne te connais ! Allez, continue ! C’est donc en continuant de chanter qu’Alyshia se leva doucement pour ne pas tomber en bas et qu’elle s’éloigna du bord. Un peu plus loin, elle commença à danser doucement sur la chanson qu’elle se chantait…

Ne se souciant pas une seconde que quelqu’un pourrait arriver derrière elle, Alyshia était dans son univers. Rapidement, elle pourrait passer pour une folle, mais elle s’en contre fichait totalement, elle n’avait aucune réputation à tenir, si ce n’est de celle de la muette ou de l’inaperçue alors elle continua de bon cœur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Akira
~ Oyabun CLASSE A - 1
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 03/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Si vous saviez...
Relations:

MessageSujet: Re: [Libre.] Tôt le matin.   Lun 23 Juin - 11:48

    On ne peut pas dire qu'aujourd'hui, l'humeur d'Akira soit au beau fixe, bien au contraire, son arrogance était de mise en ce jour, pourtant, le début de la journée n'aurai en rien laissé presager que tout tournerai dans ce sens là, mais après tout, il est bien difficile de prévoir les évènements d'une journée, et bien qu'il soit du genre à tenter de toujours faire aller les choses dans le sens qu'il veut, il y a des choses inévitables qui font que tout prend une toute autre tournure, et c'est le cas de cette journée. Pour abrégé, disons simplement qu'Akira avait eu droit d'aller faire un tour dans le bureau du principal, oui, lui, l'Oyabun pourtant discret et mystérieux, qui s'avère être toujours en retrait par rapport à tout ce qui se passe au sein de Ryuuzan, tout ca parcequ'un élève avait eu la brillante idée d'aller rayer la voiture du directeur en trouvant, on ne sait comment, le moyen de faire porter le chapeau à Akira. Et ce directeur pas très futé, qui croyait bêtement les paroles de ce gamin. Comme si Akira s'abaisserai à ce genre de gamineries, d'ailleurs, il ne s'était pas abstenu de dire le fond de sa pensée au dirigeant de l'établissement qui pourtant semblait vouloir accusé l'Oyabun. Bon, Akira n'aime pas, d'ordinaire, abusé de son statut, mais sur ce coup là, il n'avait pas eu d'autre choix que de lui remettre les yeux en face des trous, et c'est sous des excuses de la part du directeur que le nippon était sortit du bureau, d'une humeur massacrante. Pourtant, le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il en faut, pour énerver Akira, et que par tous les moyens, toujours, il fait en sorte de s'en tirer sans s'emporter, mais là, il n'avait pas eu envie de prendre son temps et avait préféré régler cette histoire le plus vite possible.

    Le seul hic qui aggaçait Akira, c'est qu'il ne savait pas qui était le garçon qui l'avait balançé, et il est certain qu'il ferai sa petite enquête et que ce gamin aurai droit à une petite correction de la part de l'Oyabun, qu'il en soit rassuré, il n'allait en aucun cas s'en tirer aussi facilement. Et il ne valait mieux pas adresser la parole à Akira lorsqu'il s'était engagé dans les couloirs du lycée, d'ailleurs, il ne s'était pas retenu pour pousser de son chemin un élèves qui trainait en plein milieu du passage, le pauvre s'était sauvé en courant en se faisant huer par quelques 'fans' de l'Oyabun. Ce qu'il lui fallait, c'est un peu de calme, parceque même très énervé, il suffisait de quelques minutes pour qu'Akira regagne son humeur habituelle, simplement, le calme n'était pas omniprésent dans un lycée, et le seul endroit où il pouvait être certain de le trouver, c'est bien entendu le toit, son petit repère. Actionnant la poignée de la porte menant au toit, l'Oyabun emprunta les quelques marches avant de se retrouver sur le toit, mais avant qu'il ne se soit trop engager, il fronça les sourcils en entendant une voix, une voix féminine, et cette fille... chantait ? Décidemment. Ma foi, maintenant qu'il était là, autant y rester, et l'endroit serai certainement plus paisible, même avec cette fille, que tout le reste de Ryuuzan. S'approchant sans même dire un mot, il la voyait, elle, était de dos, et il ne s'arrêta pas, non, au contraire, il continua d'avancer jusqu'à ce petit muret sur lequel il s'allongea, câlant sa tête sur le petit mur derrière lui, et ferma ses yeux, afin d'évacuer son aggaçement.

    - Tu pourrais chanter moins fort.

    C'est après quelques minutes qu'il s'était enfin décider à parler, une phrase dite de manière sèche, suffisemment forte pour qu'elle l'entende même en chantant.

_________________
You Know ? I Need You...
Stay With Me, I Say That I Need You...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-high-school.forumsactifs.com/index.htm
Tsukiyama Alyshia
~ CLASSE C - 2
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27
Localisation : Sherbrooke, Qc.

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 ans
Occupations: Le chant et la danse.
Relations:

MessageSujet: Re: [Libre.] Tôt le matin.   Mer 25 Juin - 0:55

Alyshia chantait toujours lorsqu’une personne monta sur le toit également, mais elle ne l’avait pas remarqué. Elle chantait toujours, regardant de haut les branches qui flottaient au vent, faisant danser les feuilles qui s’y trouvaient attachées. Elle regardait les têtes qui passaient sans y porter attention. Étrangement, elle se sentait libre et bien, pour la première fois depuis son arrivée…

Mais son petit univers fut percé lorsqu’une voix étrangère arriva jusqu’à ses oreilles, une voix qui avait donnée une phrase assez sèche qui rendit Alyshia mal à l’aise. C’est en arrêtant de chanter et en tournant vivement sur elle-même qu’elle pu constater qu’un jeune homme se trouvait sur le toit avec elle, la faisant rougir par le même fait. Il s’agissait de Yusuke Akira. Comment le connaissait-elle ? Bah, disons tout simplement que toute l’école devait sûrement le connaître, et qu’il partageait certains de ses cours et que, probablement contrairement à lui, elle avait remarquer sa présence lors des cours…


-Désolée … Je … Mh, désolée … ne trouvant rien d’autre à ajouter.

Yusuke était allongé sur un petit mur en face d’elle et il avait les yeux fermés. Tant mieux, car ainsi, elle pourrait se dire que celui-ci ne l’avait pas vu lorsqu’elle avait rougie comme une tâche, ce qui était sûrement mieux pour elle…

Alyshia, pour sa part, resta droite comme une conne quelques secondes devant celui-ci, le regardant de ses petits yeux dans sa position quelque temps. Devait-elle se trouver chanceuse de se retrouver seule avec celui-ci en ce moment ? Selon elle, ça resterait à voir avec la fin de la situation ; elle ne pouvait pas vraiment déduire de l’avance sa réponse … Puis, ce ne fut que lorsqu’elle remarqua qu’elle le fixait qu’Alyshia fit un tour sur elle-même, allant se poster debout sur le bord du toit, regardant à l’horizon…

Elle avait les mains croisées devant elle, les jambes bien alignées ensemble et les cheveux qui dansaient dans les vagues de vents. Elle respirait lentement et contemplait la vision offerte par le ciel en se posant des questions silencieuses. Devait-elle faire demi-tour et aller partir une discussion avec Akira ? Devait-elle au minimum aller faire les présentations, doutant que celui-ci la connaisse ? Ou bien devait-elle attendre qu’il fasse les premiers pas ? Comment savoir de quelle façon que celui-ci allait réagir ? Après tout, ce n’était pas une personne qu’elle pouvait dire qu’elle connaissait bien, ce n’était pas quelqu’un avec qui qu’elle peut dire avoir traîné …

Les réponses qu’Alyshia espérait n’arrivaient pas. Devait-elle les trouver d’elle-même ou bien fallait-il qu’elle attende un signe ? Fichtre que ce n’est pas facile parfois ! Que faire ? Attendre ? Aussi bien attendre et voir ce que la situation lui donnera …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yusuke Akira
~ Oyabun CLASSE A - 1
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 03/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Si vous saviez...
Relations:

MessageSujet: Re: [Libre.] Tôt le matin.   Mer 25 Juin - 14:24

    Elle s'était arrêtée de chanter, enfin le calme retrouvé, et Akira qui pu, s'en répondre quoi que ce soit aux excuses de la jeune fille, se plonger dans un moment de détente bien mérité. Bien évidemment, qu'il sait que le toit ne lui appartient pas, et que si quelqu'un à envie d'être et de chanter, et bien c'est son droit, mais bon, en même temps, c'était réciproque, il ne trouvait donc pas qu'il avait exagéré en lui demandant de se taire. Evacuant cette histoire surevenu plus tôt, il se dit alors que ces rivalités devenaient stupide, avant, il avait fait cela dans le but d'entrer en conflit direct avec Hiroki Suzumura, Son ancien meilleur ami, qui fort heureusement maintenant, était redevenu celui qui comptait le plus à ses yeux. Les deux autres Oyabun ? C'est drôle mais, Akira ne leur avait adressé la parole qu'une, ou deux fois, et ca n'avait jamais durer plus de dix minutes, qu'auraient-ils à se dire après tout ? Ils étaient finallement, de parfaits inconnus, et au fond, ca n'était peut-être pas si mal, parceque dans l'histoire, ce sont principalement les élèves qui admirent les Oyabun qui fichent le plus de bordel dans Ryuuzan, par jalousie, ou simplement pour défendre leur leader préféré. Ils avaient aquît une telle popularité en si peu de temps, qu'il leur était à présent impossible de s'en détacher, au moins, ils avaient passé quatre années tranquil, avec une réputation des meilleurs, même les professeurs faisaient preuve d'un respect bien plus prononcé qu'envers leur collègue, c'est pour dire le niveau de popularité des quatres Japonais.

    Bien que curieux, en ce moment même, Akira ne l'était pas suffisemment pour tenter de savoir qui était cette fille, à quelques mètre de lui, de toute façon, s'il fallait s'attarder sur tout le monde, autant dire que ca en deviendrai vite lassant, et surtout, ca n'avait rien d'intéressant. Au moins, elle s'était tût à l'instant où il lui avait dit d'arrêter de chanter, conclusion, elle n'a pas de répondant et ne doit pas être une élève qui s'est imposée dans Ryuuzan. Conclusion hâtive d'Akira, qui malgré qu'il fasse en sorte de se vider l'esprit, ne perd pas son habitude à tout analyser des autres, habitude donc pas écartée en ce qui concerne cette jeune fille là. Un léger vent vint caresser le fin visage de l'Oyabun qui plissa à peine plus les yeux lorsqu'un rayon de soleil filtra au travers d'un nuage. Ce même rayon qui fit ouvrir les yeux à Akira, qui placa sa main à hauteur de son front pour ce protéger de son éclat. Finallement, inévitablement, tandis ce qu'il tournait la tête, son regard se posa pour la seconde fois sur la Japonaise. Non, il ne la connaissait pas, c'est bien ce qu'il pensait.

    L'Oyabun changea donc de position, restant assis cette fois-ci, fixant simplement devant lui. Elle semblait passionnée par la vue devant elle, autant dire que la communication n'aurai pas lieu entre eux, et en rien cela ne dérangeait Akira qui privilégie toujours le silence aux paroles inutiles. Une main dans la poche, Akira en sortit une simple feuille de papier, sur laquelle il se mit à griffoner, histoire de s'occuper. Un coup de vent, et la feuille en question s'envola non loin de la fille au bord du toit, décidemment... L'Oyabun se leva alors, et s'avança tranquillement jusqu'à la feuille qui gisait au sol, avant de se baisser et de la ramasser, plantant son regard sur la Japonaise tout en se redressant
    .

    - Tu veux bien descendre de là, je ne tiens pas à te voir basculer de l'autre côté.

    Il était bien conscient qu'elle n'allait pas tomber, mais bien qu'il ne la connaisse pas, il lui avait quand même demander de ne pas rester trop au bord, il avait eu assez de soucis pour ce début de matinée, il ne voulait pas en endosser encore un. Revenant sur ses pas, il reprit alors place sur le muret et se remit à griffoner sur sa feuille, comme si de rien était.

_________________
You Know ? I Need You...
Stay With Me, I Say That I Need You...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyo-high-school.forumsactifs.com/index.htm
Tsukiyama Alyshia
~ CLASSE C - 2
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 23/02/2008
Age : 27
Localisation : Sherbrooke, Qc.

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 ans
Occupations: Le chant et la danse.
Relations:

MessageSujet: Re: [Libre.] Tôt le matin.   Mar 8 Juil - 19:08

[Désolée du retard !! Seulement, j'étais en vacances chez une amie. Désolée !! ><]

Toujours plantée bien droite sur le bord du toit, elle continuait de fixer silencieusement l’horizon. En se fiant à ce qui se passait, l’Oyabun derrière elle semblait préférer rester dans le silence plutôt que de discuter. Peut-être qu’il était fatigué et ça expliquait pourquoi qu’il avait fermé les yeux ? Ou, peut-être qu’il n’avait tout simplement pas l’envie de parler à une pure inconnue. De toute façon, Alyshia devait sûrement être trop nulle physiquement et elle devait avoir une réputation trop poche pour qu’un homme comme lui ose lui adresser la parole …

Pensant qu’Akira avait sûrement d’autres chats à fouetté, elle pensait qu’il avait sûrement mieux à faire que s’attarder à toutes les personnes qu’il pouvait rencontrer, c’était donc le pourquoi qu’elle ne persistait pas à tenter de lui faire la discussion pour s’en « venter » par la suite. Si il devait perdre son temps pour satisfaire les rêves de toutes les personnes qui pouvaient tenter de l’approcher, il trouverait l’année sûrement très longue …

Le respectant pareille, Alyshia s’était tout simplement arrêter de parler. Même si elle savait qu’elle n’avait pas nécessairement le besoin de suivre ses ordres puisque le toit n’appartenait à personne, Alyshia avait préférée ne pas partir du mauvais pied avec lui et de se plier à ses moindres désirs. s’en faire un ennemi, et soumise comme elle est, elle se serait rapidement retrouvée sans défense …Après tout, elle savait qu’il avait sûrement les moyens de lui pourrir la vie si jamais elle venait à

Continuant donc de regarder l’horizon en silence tout en tentant de se dire que personne ne se trouvait derrière elle, Alyshia tentait de faire comme si elle était seule. Seulement, lorsqu’il changea de position, son regard avait faillit se tourner vers celui-ci. Ayant jugé qu’il n’aurait sûrement pas apprécié de se faire espionner de la sorte, elle s’était tout simplement attardée à fixer un arbre pour ne pas regarder Yusuke. Ouin, c’était un peu plus dure de faire comme si elle seule que ce qu’elle pensait. Surtout qu’elle entendait un drôle de bruit venir de sa direction comme si il dessinait. Était-ce qu’il faisait vraiment ? Si oui, était-il entrain de la dessiner ? Rah ! Ce qu’elle avait envie de se retourner pour le regarder, mais en même temps, elle devait résister à la tentation !

Puis un coup de vent vint la déconcentrée et la dépeignée. Se passant une main dans les cheveux pour replacer les mèches qui s’étaient envolées un peu partout, elle remarqua qu’une feuille se trouvait tout près. Elle voulait la ramasser pour voir ce qu’il avait dessus, mais avant même de pouvoir se pencher, Akira se trouvait déjà à côté d’elle pour la saisir. Décidant de retourner sa tête pour ne pas trop le regarder pour qu’il ne se sente pas épié, elle croisa ses bras ensemble sur sa poitrine. Elle prit ensuite une grande respiration.

Lorsque Akira s’était relevé, il lui avait adressé la parole, lui demandant de descendre pour qu’elle ne bascule pas de l’autre côté. L’ayant trouvé mignon dans ses paroles, Alyshia avait eut l’impression qu’il voulait la protéger comme si il était son grand frère, mais elle savait que ce n’était qu’une illusion et que Yusuke ne voulait pas avoir de problème. C’est donc avec un sourire sur les lèvres qu’Alyshia le regarda avant de s’éloigner du bord. Allant un peu plus loin, Alyshia alla s’accoté sur un petit mur semblable à celui où qu’Akira, mais ce n’était pas le même. Le regardant par la suite, elle continuait d’afficher un petit sourire. Puis, prenant un grand respire, Alyshia se risqua à lui adresser la parole…


-Sans être indiscrète … J’ai l’impression que ça ne va pas très bien, je me trompe ?

Trouvant qu’il avait l’air tracassé par elle ne sait quoi, elle espérait que sa question n’avait pas été trop indiscrète pour celui-ci. Après tout, même si ce n’était pas un ami très proche, elle ne pouvait pas le laisser dans un état pareil. Et si elle se trompait ?Oops …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Libre.] Tôt le matin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre.] Tôt le matin.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai testé pour vous: la chute libre du Zümo.
» Dégradation débit : 16 Mbits le matin et moins d'1 Mbits le soir.
» Débit très mauvais le soir mais très bon le matin
» FB/Pain Bon Matin prends un code nip unique
» [espace 4]carte main libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo High School :: ~> Lycée Ryuuzan :: Intérieur du Lycée :: Le Toit-
Sauter vers: