Tokyo High School

...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pulsion-flash [Shizuma ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Takamura Akihito
~ CLASSE D - 4
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 16/03/2008
Localisation : Mais sous tes yeux, mon enfant!

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 15ans et demi
Occupations: figer l'éphémère en éternité
Relations:

MessageSujet: Pulsion-flash [Shizuma ]   Mer 30 Avr - 21:53

Un autre coup d'oeil à l'horloge bien ronde qui trônait au mur de la cuisine. C'était bientôt le moment qu'il attendait depuis le début de la semaine. Qui promettait de décider un certain nombre de détails dans son quotidien présent et surtout à venir.
Ce n'était pas n'importe qui; elle était très belle, très anti-conformiste, et surtout, elle serait la première fille du lycée qui entrerait dans sa maison.
L'aiguille marqua une seconde de plus, et Aki, exaspéré par son comportement quitta la pièce, pour retourner dans le salon.
Chaque meuble avait été repoussé aussi loin que possible. Une toile blanche avait été tendue sur le mur blanc, ainsi qu'au sol. Sur la table trônait tout un tas d'accessoires en vrac, un tas de tissus en tous genre, de différentes couleurs et matières. Il battit des cils, caressant du bout des doigts l'appareil haute performance qui pendait à son cou.

Sa chère demeure lui paraissait toujours aussi commune et inconsistante. Même déguisée en studio. Et les halogènes disposés par avance le faisaient sourire amèrement.
Il aurait aimé vivre dans un manoir de style ancien. Ou un loft ultra moderne, avec installation high-tech, spots colorés, meuble design et tout... ce à quoi elle devait être habituée. Un jour, peut-être, s'il parvenait à devenir le meilleur de sa branche, ou au moins faire partie de l'élite... avoir photographié quelqu'un comme Elle, si ça se déroulait bien, serait un plus à sa carrière...
Il s'approcha du grand miroir près de la porte et s'inspecta minutieusement.

Il s'était coiffé avec soin, s'inspirant juste un peu de la dernière coiffure de son idole... Sa tenue restait basique. Il ne fallait pas qu'elle croie qu'il pensait que la séance à venir serait un rencart dissimulé....
Il remonta l'escalier à la hâte, décidé de changer son t-shirt de marque pour une chemise. Ca ferait surement plus pro. Il ferma la porte derrière lui, ôta le t-shirt et empoigna la chemise, qu'il enfila sans la fermer encore, puis en relevant la tête, ne put s'empêcher de marquer un temps d'arrêt.
C'était La photo.
A peine retouchée... juste quelques nuances d'un bleu électrique, pour rehausser l'étrangeté des décor... Et son regard, qui n'en avait pas vraiment besoin. Il secoua la tête s'interdisant de penser au regard d'Hiroki.
Il fallait qu'il se concentre sur cet après-midi. Sur la venue de Shizuma. Qu'il arrête de stresser comme un imbécile. Il fallait qu'il se montre mature. Il ferma sa chemise, en redescendant à la hâte les marches de l'escalier, hésita à préparer deux verres, renonça à l'idée.
Cinq minutes étaient passées.
Il en restait donc encore quelques unes, et encore, en admettant que son invitée soit parfaitement à l'heure. Il semblait que c'était un fait assez rare, chez les jeunes demoiselles...
Il s'assit, vérifia pour la deuxième fois s'il avait des piles de réserve, au cas où son petit bijou le lâchait. Puis il ferma les yeux, expira le plus calmement possible et tenta d'imaginer à quoi ça allait ressembler:


"Bonjour Hasato-san, je suis heureux que tu sois arrivé sans encombre.. entre donc! ...Veux-tu boire quelque chose, le temps qu'on discute de la séance? Je t'apporte ça de suite. Alors voilà, je voulais d'abord te dire que je suis totalement honoré de pouvoir travailler avec toi. Le projet photo exigeait un thème particulier, si tu es d'accord, on va aborder..."

Il se mit à soupirer. Ca paraissait tellement superficiel... Il ricana, imaginant un de ses camarades regarder la charmante Shizuma et lui dire "le thème des pulsions."Il visualisait parfaitement l'imbécile de base bafouiller. Elle était plus âgée que lui, il avait parfaitement conscience qu'il risquait de passer pour un sac d'hormones, ou pire pour un imbécile qui profitait de la situation. Il était vrai que le thème choisi n'était pas anodin. Il se releva, jeta à l'horloge un coup d'oeil désespéré.
Secoua la tête. Repartit un courant vers sa chambre. Un photographe dégoulinant de sueur pour une première séance, ce serait aussi ridicule qu'inconvenant. Là c'était mieux. Au moins, il était décent. Il fallait qu'il se calme.

Il ne pouvait pas se tester réellement s'il flippait comme ça. Ca n'avait pas grand chose à voir avec son modèle, en vérité, mais plutôt avec ce qui trônait sur son mur.
Depuis quelque temps, depuis cette photo, il y avait quelque chose qui clochait dans sa tête. Il le savait. Il le sentait. C'était tout à fait anormal qu'il ressente ce nœud d'émotion quand son regard croisait celui de l'Hiroki de la photo. Il n'avait jamais ressenti ça, avant. Même pas sur celle qu'il avait prise à "la va vite" et où il avait immortalisé un éclat de rire du charismatique oyabun. Non...
Il n'y avait que sur cette photo là qu'il ressentait le désir furieux de caresser du bout des doigts le papier glacé, pour se figurer le grain de peau du jeune homme.
Enfin. En vrai, il n'avait plus croisé son idole depuis un moment. Trop pris par l'exposition à préparer, et les réunions du club...
C'était peut-être mieux, d'ailleurs.
Akihito préférait retarder encore un peu le moment où il recroiserait Suzumura. Trop de craintes. Trop de... pensées contradictoires.

C'était aussi pour ça qu'il avait accepté que Shizuma pose pour lui. Pour l'opportunité qu'elle représentait, et pour sa sensualité incroyable. Beaucoup de gars de sa classe parlaient d'elle en termes mi-élogieux mi -alissants. Et n'importe que esthète aurait décelé en elle la promesse d'une photogénie hors-norme. Peut-être, s'il parvenait à la convaincre de jouer sur les sugestions, se sentirait-il aussi troublé que certains de ses camarades qui la regardaient traverser la cours du lycée... Et en oublierait-il cette.. attirance inavouable.
Mais il ne fallait pas penser à ça...
Il se releva, ferma la porte de la pièce soigneusement et commença à redescendre les escaliers. Lorsque le coup de sonnette retentit, lui fit rater un battement de coeur, et courir jusqu'à la porte. Plus le temps de penser à quoi que ce soit. Elle était derrière la porte. Il fallait lui ouvrir.
Il s'entendit déglutir avec difficulté, et ouvrit.
Imédiatement, un sourire sincère orna ses lèvres. Elle était vraiment belle. Et malgrés toutes ses appréhensions il se sentit merveilleusement bien qu'une fille de sa trampe lui demande de poser pour lui.

-Hasato sama... Je suis heureux que tu aies trouvé facilement mon horrible maison... Viens entre, et si tu veux, avant qu'on commence, on boit quelque chose, le temps de parler "thèmes" et "déroulement" enfin, si ça te va...

Il s'effaça, pour la laisser entrer, et décida que les compliments viendraient un peu plus tard, avec le verre. Sinon, ce serait trop formel... Il ne put s'empêcher de croiser les doigts dans son don, par pure supperstition. Il paraissait que Shizuma était imprévisible. Autant espérer que ce serait dans le bon sens du terme...

[si quoi que ce soit gêne... je bazarde, comme d'hab ^^ cheers je suis trop contente de recommencer les RPs avec toiiiii!!! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pulsion-flash [Shizuma ]   Mer 30 Avr - 23:58

  • Cela devait faire un mois ou deux du moins dans ces environs là, qu'en se rendant à la salle de musique, Shizuma avait pénétré dans la salle réservé au club de photographie. Au début s'était intentionnel mais ayant vu la porte ouverte, piquée à vif dans sa curiosité, elle était rentrée dans la pièce afin de voir quels secrets elle pouvait bien dissimuler. Sur une table était posé tout un tas de clichés dont la jeune femme s'était saisit pour les observer attentivement...Il s'était avéré que ses clichés furent bons...très bons même...Un mélange de mélancolie, de gaieté et surtout de passion. On pouvait aisément sentir du bout des doigts l'instant saisissant ou avait été pris la photo. On pouvait facilement se replacer dans le contexte et s'imaginer derrière un appareil noir dont le simple déclic nous ravirait au plus haut point. La beautée même transparaissait dans ses clichés, décrochant un petit sourire à Shizuma. Elle était émerveillée, elle dont l'intêret était si peu souvent capté. Et c'est dans un sursaut inperceptible qu'elle le vit, lui, un garçon d'une petite taille comparé à elle, les cheveux noirs en bataille, des yeux marrons en amandes, qui la regardait pour enfin poser ses yeux sur les photos.

    - Ce sont les tiennes ?

    Il avait aquiesté d'un un vague petit hochement de tête et elle lui avait souris poliement en reposant le tas de photos sur la table. S'en était suivit alors une conversation entre les deux jeunes gens. Elle lui posant des questions et le félicitant pour son talent dont elle était admirative tout en veillant bien à ne pas trop lui "lancer des fleurs", et lui répondant simplement en la remerciant, content que son travail plaise à une personne de son rang. La conversation en était aboutit aux modèles du jeune homme, et elle avait fini par proposer ses services si un jour cela lui tentait. Il l'avait alors recontacter il y a quelques semaines pour lui dire que si la proposition tenait toujours, ce serait avec plaisir qu'il voudrait d'elle comme modèle.

    Et c'est ainsi qu'elle se retrouvait là, dans sa limousine noire à avancer vers la maison du garçon. Une petite demie heure après et son chauffeur la déposé devant la modeste maison de la famille Takamura. Avançant d'un pas lent et gracieux du haut de ses talons, elle se dirigea vers la porte d'entrée et sonna une fois, attendant peu de temps avant que la porte ne soit ouverte et que le jeune Akihito apparut dans l'ambrasure. Souriant poliement tout en entrant dans la maison, elle commença à défaire les trois boutons de son manteau blanc neige et finit par répondre au garçon en se tourna vers lui.


    - Bonjour Akihito-kun, tu as une charmante petite maison, dit-elle tout en jetant un oeil aguisé sur les murs, je boierais volontiers un verre d'eau merci bien.

    Lui resouriant poliement, elle le suivit quand il lui dit et ils se dirigèrent tout deux vers la cuisine. Elle ota son manteau à se moment là dévoilant son fin débardeur rouge accompagné d'une jupe noire lui arrivant à au moins dix centimère au dessus du genou. S'essayant autour de la table, elle se saisit du verre qu'il lui tendait, tout en croisant les jambes. Avalant quelques gorgées d'eau en fermant les yeux, elle reposa doucement le verre sur la table et tourna son regard vers le garçon.

    - Alors explique moi tout, je técoute, fit-elle d'un ton neutre et calme.

    Elle avait hâte de savoir se qu'il avait prévut pour la scéance...après tout s'était une expérience comme une autre et cela pouvait s'avérer fort interressant...
Revenir en haut Aller en bas
Takamura Akihito
~ CLASSE D - 4
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 16/03/2008
Localisation : Mais sous tes yeux, mon enfant!

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 15ans et demi
Occupations: figer l'éphémère en éternité
Relations:

MessageSujet: Re: Pulsion-flash [Shizuma ]   Jeu 1 Mai - 1:45

Elle entra, grande princesse dans ce qui ressemblait à une maison de gnome... Akihito la dévisagea de dos, admira cette façon qu'elle avait de cruter son environnement en paraissant toujours polie et grande dame...
Soit elle était une redoutable manipulatrice... soit une demoiselle excessivement bien élevée, habituée à être en valeur, et mettre en valeur ce qui l'entourrait.
Nul doute, pour le jeune homme, que ce soit les deux éléments qui soient constitutifs d'une même réponse. Il lui rendit son sourire doux et poli, et l'invita à la cuisine pour prendre son verre d'eau.
Il aimait bien sa présence. Etrangement, cette conversation très polie, si peu courante, si il en croyait les dires de ses amis; le détendait encore un peu. Elle appréciait assez son travail pour se comporter en invitée modèle, c'était un grand honneur à demi mot, qu'elle lui fesait.

Le jeune homme s'éloigna, prit deux jolis verres dans l'armoire adéquate, les posa sur le meuble de cuisine le temps de les remplir d'eau minérale -quand même, Shizuma n'était pas n'importe qui, elle méritait mieux que l'eau du robinet- et se tourna. Elle avait enlevé son long manteau, qu'elle posait sur le dossier de la chaise...
Le jeune homme déglutit, caressant des yeux les courbes dévoilées par les vêtements de son invitée, qui lui allaient merveilleusement bien.
Son choix de thème lui apparu comme une évidence. Il était fait pour une fille comme elle... pour ses sourires polis, son aura lumineuse et imposante, et... son corps.
Il s'avança, tâchant de ne pas laisser traîner ses yeux ni sur ses cuisses dévoilées en partie par le tissus, ni par son joli décolleté, et lui tendit son verre avec un mot gentil, avant de s'asseoir devant elle.

Elle ferma les yeux, buvant quelques grogée, laissant au jeune homme le loisir d'observer la cambrure délicate de son cou, la longueur de ses cils... D'aprécier en esthète la perfection délicate de ses traits, l'air de rien... puis de lui sourire quand elle reprenait la parole.

Il hocha la tête, l'air méditatif, puis fixe ses yeux noirs dans ceux de la demoiselle.


-Tu sais, Hasato-sama... C'est une chance énorme, que tu veuilles poser pour moi. Je te suis extrêmement reconnaissant. Pour ce qui est du déroulement, comme tu as pu le voir, j'ai... fait du salon une sale de photo, et... enfin, pour tout t'avouer, cette scéance...

Il hésita, "première fois" paraissait bien trop ambigüe par rapport à la suite de son discours.

-Est une première du genre; d'habitude, j'ai plutôt tendance à figer des instants, pas à les provoquer... Mais j'ai très envie de tenter le coup. Tu vois, je pense te faire poser, avec musique si ça peut t'aider ou t'inspirer, et laisser un peu aller les choses suivant nos idées et ta façon de passer à l'objectif... Si jamais je suis chiant ou trop long, tu me le dis, et on arrête ou pause, comme tu sens... et pour ce qui est des décors... comme pour les photos que tu as vu, soit je ferai des manipulations informatiques soit... enfin, je ne pense pas qu'on sortira, sauf si vraiment une idée nous tombe sur la tête, acheva t'il avec un petit rire.

Il reprit vite son sérieux, sachant qu'on abordait le moment crucial, et que tout en dépendrait. Si elle le prenait pour un pervers et sortait en claquant la porte, il pouvait dire adieu à sa réputation, et à l'espoir qu'un jour Hiroki accepte de poser pour lui. Il ne pouvait pas foirer ce coup là.

-J'ai pensé à un thème général assez... ambitieux. Je voudrais qu'on travaille sur les pulsions. Attends, ne te méprends pas... Je ne suis pas en train de te demander si tu accepterais de poser pour des photos de charme. Je pense plutôt au terme pulsion dans le sens...

Il ne put que baisser les yeux, voyant dans ceux de son interlocutrice s'allumer deux étincelles qui pouvaient être soit de la moquerie, soit de la rage soit... autre chose, et qui le perturbaient.

-Dans le sens large du terme. Les envies, qu'elles soient gastronomiques, ou purement... physiques. Jevoudrais parvenir à exprimer des choses dévastatrices, furieuses, implacables... tu comprens, comme en discothèque... quand la musique pulse sur les murs, que la foule bouge en cadence, en masse et qu'on a plus qu'une seule envie, la rejoindre... quand danser devient un besoin physique... Je veux figer les vertiges, la fulgurance des passions qu'elles qu'elles soient. En ébauche, ou en saccades... Je pense que quelqu'un comme toi... quelqu'un de respecté, une fille avec une personnalité marquée et.. un charisme comme le tien. Tu as quelque chose qui pourrait exprimer la force dévastatrice des pulsions. Je voudrais incarner le trouble...

Il releva la tête, se força à recroiser les prunelles sombres, et à garder un air neutre, sans s'imaginer Hiroki à la place de Shizuma. Son regard était assez intense pour qu'il s'y fixe sans problèmes, d'ailleurs.

- Bien sûr je comprendrais que tu préfères un sujet plus... classique et moins... enfin, sujestif. Mais je voulais t'en parler parce que ça me tient à coeur et que j'imagine mal pouvoir capter un instant de ce genre à l'improviste et sans qu'il paraisse vulgaire... Enfin voilà. Je t'ai exposé mon projet, acheva t'il, avec un sourire mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pulsion-flash [Shizuma ]   Jeu 1 Mai - 19:52

  • Shizuma regarda attentivement les moindres gestes de Akihito, c'était une observatrice après tout et une curieuse de nature donc...Lorsqu'il s'asseya en face d'elle posa ses deux coudes sur la table joignant ses mains et posant son menton dessus afin de lui être totalement attentive. Il parla pendant un long moment la faisant sourire parfois par son air troublé ou par ses hésitations à allez au bout de ses pensées. En effet elle avait entre-apperçut l'endroit ou se déroulerait la scéance. Des draps blanc pour cacher le fond et tout un tas d'accessoires et tissus en tout genre. Pour la jeune fille ce n'était pas une grande première de participer à une scèance de photos, sauf que les précédentes étaient bien plus officielles...Comme les photos de la réception donné en l'honneur de la compagnie de son père, ou encore celle pour ses 18 ans, pour lesquels les journalistes c'étaient donnés à coeur joie. S'il fallait toujours faire bonne figure en public, Shizuma savait très bien équilibrer la balance en multipliant les expériences dans l'anonymat. C'est ainsi qu'elle se retrouvait grande habituée du Xanadu, ou alors encore amante de Takuya pour les nuits de solitudes ou encore connaisseuse des Love Hotels du coin. Elle se fichait bien de sa réputation et encore moins de celle de la compagnie de son père, mais elle savait bien tirer profit de son statut de petite fille sage en s'amusant derrière le dos de ses parents. L'argent aussi lui ouvrait pas mal de portes et elle savait beaucoup en jouer tout comme son charme d'ailleur. En effet, on lui avait bien souvent vantée sa beauté dans diverses situations...Par exemple, elle plaisait beaucoup à certains associés de son père, sans pour autant déployer ses talents cachés. L'un d'entre eux lui avait même déjà fait des avances, mais elle l'avait repoussé gentiment, voulant garder ses charmes pour des personnes plus interressante et surtout moins proches de ces parents.

    C'est ainsi qu'elle ria mentalement quand elle vu l'air mille fois troublé d'Akihito lorsqu'il lui annonça son projet. Lorsque son regard croisa le sien, le jeune homme se dépêcha bien vite de le baisser. Souriant narquoisement, Shizuma se leva et se baissant à demi sur la table posa sa main sur la joue du garçon la faisant glisser doucement sur sa peau et reprit la parole dans une voix mi-amusée mi-sérieuse.


    - Tu rougis, dit-elle simplement.

    Se redressant, elle refit le chemin inverse, se dirigeant vers le petit salon aménagé, regardant un peu tout autour, s'imprégnant du lieu. Marchant d'un air gracieux et doux dans la pièce, elle prit entre ses doigts un morceau de tissus qu'elle laissa glisser doucement autour de ses épaules, appréciant l'effleurement tendre contre sa peau. Tournant sa tête vers la cuisine elle parla d'une voix forte en passant une main dans ses cheveux.


    - Alors par quoi commence-t-on Mr Le photographe ?

    Pourquoi refuser ? Après tout c'est elle qui avait proposé à la base, il serait illogique de refuser un thème tel que celui-ci et puis c'était une façon ou une autre de s'amuser pour sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Takamura Akihito
~ CLASSE D - 4
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 16/03/2008
Localisation : Mais sous tes yeux, mon enfant!

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 15ans et demi
Occupations: figer l'éphémère en éternité
Relations:

MessageSujet: Re: Pulsion-flash [Shizuma ]   Ven 2 Mai - 0:40

Elle se releva, il sentit son sang se glacer dans ses veines. Ça devait dégénérer, forcément, et c'était entièrement de sa faute. Hiroki ne poserait jamais pour lui, le sourire narquois qu'arborait son futur ex modèle en était le signe le plus avant coureur et terrible. Il aurait dû lui proposer quelque chose de plus normal, comme par exemple la solitude. C'était bateau, la solitude....
Le manque, la folie, ça c'était des sujets encore peu explorés... Il fallait innover... il fallait qu'il lui explique, ça ne pouvait pas se passer comme ça...
Elle s'approcha, s'inclina vers lui, laissant son haut dévoiler un peu plus ses courbes aguicheuses et posa une main sur sa joue avec une douceur un peu trop calculée pour être sincère...

Akihito cilla, la situation lui échappait un peu totalement. Au moins, il pouvait être rassuré. Dans certaines circonstances, les troubles qu'il ressentait pour l'oyabun pouvaient s'appliquer à d'autres personnes. Et surtout à des demoiselles. Mais c'était quand même moins intense. Surtout dû à la surprise. Ca restait très gênant...
Il se sentait rougir légèrement, alors que ses yeux se fixaient obstinément sur le visage de son interlocutrice, qui le lui fit remarquer, avec un ton ambigu.
Un sourire étira ses lèvres, alors qu'elle se relevait, et dépassait bientôt la chaise sur laquelle trônait la veste blanche. ll la suivit, reprenant ses esprits, quoi qu'encore hésitant sur l'attitude à adopter...
Elle enroula autour de ses épaule un tissu, lui resta dans l'embrasure de la porte, sans oser y croire.
Jusqu'à une autre réplique, qui le fit s'avancer, en effleurant son appareil.


-Par un autre remerciement. Tu es géniale, Hasato-sama!

Il s'approcha encore, hésita, se passa la main dans les cheveux.

-Pour le fond, je m'occuperai de changer, ou pas, suivant ce qu'on fait et la façon dont tu passes... Je propose qu'on se mette directement dans l'ambiance, alors, et qu'on commence par les pulsions physiques... J'ai préparé des tissus divers... je propose qu'on ne change pas tes fringues, ou très peu... simplement qu'on joue sur les transparence, le maquillage et les regards... Enfin, je n'ai jamais maquillé personne, mais j'ai acheté pas mal de trucs sur les conseils d'une pro... Je te laisse te maquiller et te préparer ici, ou dans la salle de bain si tu préfères, tu choisis ce que tu veux, tu assembles ce que tu veux, et après, je rebondis avec mes flashs... D'accord?

Elle acquiesça, sans abandonner son sourire amusé. Aki le lui rendit cette fois, et s'éclipsa dans la cuisine, pour lui laisser un peu d'espace et surtout, aviser en étant surpris par ce qu'elle choisirait. Il travaillerait avec l'instant, au final...

¤


Elle lui annonça qu'elle était prête, alors il entra dans le studio de fortune, et là, son sourire devint extatique. Elle était parfaite, éblouissante. Il hocha la tête, apréciateur, et alluma son appareil... Lui Sorti un gros coussin couleur crème, qu'il posa par terre, et lui demanda de s'allonger sur le ventre, en regardant vers lui.

-Imagine ton amant à ma place, Hasato-sama... Imagine sa chemise ouverte, et ton envie de le rejoindre... incline un peu plus la tête à gauche, voilà, parfait, là tes yeux captent juste la lumière du spot...

Il appuya sur la détente, sans quitter son sourire. Elle était parfaite. Totalement.

-Ok, niquel... Stop. Bouge plus. Si, entre ouvre un peu les lèvres, oui non pas trop... juste assez... voilà!

Il s'approcha, s'agenouilla et appuya sur la détente, avant de se relever aussi sec, les idées plein la tête...

-Okay.. essaye avec le voile blanc? Contre ta joue... Tu flirtes, là, et on te regarde... tu veux plaire, plaire à tout... magnifique, attends, je change l'éclairage... oui!!! Oui ça donne!! t'es affolante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pulsion-flash [Shizuma ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pulsion-flash [Shizuma ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hébergeur gratuit pour un site rein quand flash(RESOLUT)
» Lire les SWF ( flash ) directement sur l'Ordi
» Texte flash + php
» Nul en Flash
» Comment mettre un avatar en flash sur le forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo High School :: ~> Les Habitations :: Maisons :: Maison des Takamura-
Sauter vers: