Tokyo High School

...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Capture de l'instant [Hiroki]

Aller en bas 
AuteurMessage
Takamura Akihito
~ CLASSE D - 4
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 16/03/2008
Localisation : Mais sous tes yeux, mon enfant!

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 15ans et demi
Occupations: figer l'éphémère en éternité
Relations:

MessageSujet: Capture de l'instant [Hiroki]   Lun 17 Mar - 22:19

[raaah désolée, j'suis pas très douée pour lancer les topics... Si quoi que ce soit gêne, n'hésite pas à le dire Smile ]



La Tour 109 éclairait la nuit de toutes ses lumières, les enseignes criardes affichant tel ou tel article en promotions, les néons ajustés aux nombreuses vitrines pour mettre en valeur tel ou tel modèle, tel ou tel bijou...

L'adolescent avançait, la tête bien droite, dans les couloirs, l'appareil photo autour du coup, prompt à capturer l'instant, les expressions des anonymes...
Comme cette fille, là-bas, qui ne devait pas avoir plus de huit ans, et avait encore un sourire éclatant de bonheur et d'innocence...

Comme plus loin, ce gros homme, probablement très riche, si on en croyait son costume, qui allait trébucher... Oh, si seulement Akihito parvenait à prendre l'instant exact où la boule de glace quitterait le cornet, où la surprise tordrait les traits élégants de ce puissant... Il se décala d'un pas, déclencha le flash, puis s'effaça dans la foule pour éviter les ennuis...

A gauche, une enseigne striait l'air blanc de bleu. La lumière, fixée sur ces cheveux noirs...? Non, pas assez original, pas encore...
Il avança, s'approchant davantage de la boutique, qui s'avérait être une médiathèque des plus moderne, où des mannequins de plastique blanc habillés de cd's, d'écouteurs et de de gadgets en tous genres mimaient une danse actuelle...
La sensation de décalage, renforcée par les projecteurs mouvant, acheva de charmer Takamura qui prenait son temps pour les derniers réglages, cherchant l'angle parfait pour renvoyer l'éclat de lumière de cette paillette, là, au coin de l'œil droit du mannequin le plus proche...
Choisissant la luminosité d'atmosphère qui rendrait cette impression de transe interrompue...
Ses doigts tremblèrent légèrement lorsqu'il se figea. Il battit des cils, puis laissa retomber son doigt sur le déclencheur.

Le flash surprit dans un passant, qui se figea, cachant la jambe d'un des modèles sélectionnés de sa haute stature... Et l'adolescent rabaissa son appareil, totalement incrédule.

Devant lui, un autre jeune homme, seul pour une fois, ou du moins pour le moment...
Le visage ovale, bleuté par l'éclairage ambiant, les cheveux impeccablement placés, l'air entre placide et simplement indulgent...
Akihito sentit ses joues se colorer légèrement, et pourtant, il redressa les épaules, affichant son sourire le plus innocent à celui qu'il identifia comme son Oyabun préféré.
Sa gorge était pourtant aussi sèche que le désert du Sahara...

Hiroki, puisque c'était son prénom, était réputé pour son caractère fort, qu'il cachait derrière une politesse sans borne... en public, du moins. Mais s'il était une chose qu' Aki n'aurait supporté, c'était de tomber dans la disgrâce de son idole...


-Oh, Suzumura san... J'espère que mon flash ne vous a pas trop ébloui...


Consternant. Pitoyablement consternant... Rebondir, rebondir, vite... Ou au moins ne pas passer pour le pire des crétins en restant stoïque comme les mannequins...
Il regarda l'aperçu de la photographie, retenant un frisson.
Sa présence... Son regard, ses cheveux désordonnés par un tour de tête brusque, sa bouche pincée, et pourtant, cette prestance...Il releva les yeux, sans chercher à cacher son admiration.


- Vous ajoutez ce qui manquait à mon travail, Suzumura san... M'en voudriez-vous si j'utilisais cette image pour mon projet photo?

Peut-être l'importunait-il au plus haut point? Peut-être allait-il rejoindre un rendez-vous galant, ou le retardait-il dans ses essayages... Hiroki Suzumura était connu pour lancer les tendances...
Discrètement, Aki croisa les doigts. Peut-être, si la chance lui souriait une seconde fois, pourrait-il... parler avec Hiroki?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumura Hiroki
~ Oyabun CLASSE D - 1
avatar

Messages : 507
Date d'inscription : 26/02/2008
Age : 27

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Let's Play #
Relations:

MessageSujet: Re: Capture de l'instant [Hiroki]   Mar 18 Mar - 22:25

[Ca me convient parfaitement, ne t'en fais pas x'D]

C'était une sensation entre la douceur et le froid. Cette brise de fin d'hiver était vraiment des plus agréables. Si trop de fraicheur nuisait facilement à son humeur, comme trop de chaleur d'ailleurs, il appréciait grandement les saisons telles que l'automne ou le printemps. Cette dernière surtout, car les cerisiers étaient pour lui une source d'émerveillement sans pareille. Lorsqu'elles tombaient, toutes ces fleurs, légèrement roses sur le bout de leurs pétales, lui apparaissaient comme de la neige. Mais de la neige ggréable, qui ne trempait pas comme celle d'hiver. Que cette image de printemps soit un cliché, il s'en fichait bien. C'était l'image qu'il en avait depuis tout petit, une de seule chose qu'il admettait être supérieur à lui. Il était sans doute étrange de voir autant de sensibilité chez un jeune homme du gabarit d'Hiroki. Lui qui paraissait toujours distant et méprisant, on s'attendait rarement à voir quelqu'un comme lui s'attarder devant la beauté qu'offrait d'un cerisier en fleur. Mais c'est cette partie de lui-même justement qu'il dissimulait, car c'était l'autre que tout le monde respectait.

On n'avait pas comme ça, juste parce-que l'on était riche, une place d'Oyabun. Il fallait le caractère qui allait avec. Il fallait savoir se montrer imprévisible, ne jamais se laisser "cerner" par quelqu'un. Ils se devaient de garder cette allure imposante, qui donnait à tous cette sensation d'inaccessibilité. Ils fallaient qu'ils ne soient "pas n'importe qui". Leur principale qualité devait être leur faculté à dissimuler toutes leurs véritables pensées. Il y avait de quoi en devenir fou parfois, car contrairement à ce que beaucoup devait penser, se tenir "hors du commun des mortels" n'avait rien de simple. Etre constament sur ses gardes et surveiller le moindre regard des élèves sur soi... être populaire imposait énormément de choses. Il n'allait pas s'en plaindre non, certainement pas. Après tout, sa place lui apportait bien d'autres choses plus positives. Il était riche, et faisait son petit effet sur chaque jeune fille (ou jeune homme) qu'il croisait. Et avoir conscience de son succès avait pour effet de lui donner encore plus de confiance en lui, si c'était possible.

Oh ! Mais il ne doutait pas que tout serait plus simple à présent. Son soucis principal, ce qui l'avait hanté pendant des années, appartenait aujourd'hui à son passé. A un passé différent que celui dont il avait les meilleurs souvenirs, un passé qu'il oublierait sans doute bien plus facilement que... l'autre. Yusuke Akira. Ce nom avait un autre son, provoquait d'autres sensations chez lui mantenant. Il n'y avait plus cette rancoeur, et ces souvenirs douloureux de bonheur qui se réveillaient au même moment. Il n'y avait plus cette culpabilité qui lui nouait les entrailles. Son ami, était revenu. Et c'est sur ces agréables pensées qu'il parcourait les rues de Shibuya. Il n'y avait pas grand monde, mais assez pour qu'ils doivent tout de même s'écarter à l'occasion, ce qui n'était pas pour le mettre de bonne humeur. Après tout, il était Suzumura Hiroki, l'un des héritiers des plus riches familles de Tokyo, et il devait laisser le passage... tss. Mais il par chance pour tous ces ingrats, il n'était pas d'humeur à s'énerver pour une chose si anodine.

Un flash sur le côté, auquel il ne fit pas plus attention que cela. Mais comment aurait-il pu, avec tous ces néons autour de lui. Bref, il n'allait certainement pas s'attarder pour ce genre de chose, d'ailleurs, pourquoi ce flash l'aurait-il particulièrement concerné ? Pourtant, il entendit distinctement son nom, dans son dos. Il haussa un sourcil et s'arrêta, avant de se retourner. Il ne vit pas immédiatement qui l'avait interpellé, mais lorsqu'il vit... ah... comment s'appelait-il déjà ? Ce garçon avait la fâcheuse tendance de le suivre partout où il allait. Heureusement, il était d'un respect sans faille, sans doute plus pour rester dans les bonnes graces d'Hiroki qu'autre chose. Mais ce garçon avat toujours semblé l'aduler, et il n'avait jamais vu d'inconvénients à cela. Mais il n'aimait pas oublier un nom, il aimait savoir à qui il parlait exactement, mais à vrai dire, tant de personnes l'interpellaient, il ne pouvait décidément pas se rappeler de chaque prénom. Il soupira et leva un instant les yeux au ciel. Rah, il savait... comment était-ce déjà... Takanori ? Non. Suzumura ?... certainement pas. Il laissa un sourire s'échapper, et ce fut peut-être le déclic.

Non.

Et il n'avait certainement pas l'intention de répondre autre chose. De toute façon, le jeune garçon semblait déjà à la recherche d'un autre sujet. Mais il était fier de se dire qu'il se souvenait enfin de son nom. Takamura. Takamura Akihito. Un peu collant, mais loin d'être désagréable. Il n'aurait sans doute pas besoin de s'énerver contre lui, aussi consentit-il à attendre sagement qu'il s'en aille de lui-même. Par chance, il était d'une humeur disons... plus communicative qu'habituellement. Il leva tout de même les yeux au ciel sous le compliment, mais laissa s'échapper un nouveau sourire en coin.

Sâche que je n'aime pas ce genre de photo-surprises.

Chose qu'avait la fâcheuse tendance de faire Son ami, en toute occasion. Et mêm de Sa part, ça avait une fâcheuse tendance à l'irriter plus qu'autre chose. Mais s'il était maintenant incapable de se mettre en colère contre Akira, il n'en était pas de même en ce qui concernait les autres...

Je préfèrerais que tu la gardes, ou même que tu me la donne, qui sait ce que tu pourrais en faire. Peut-être te donnerais-je une autre occasion de me photographier pour ton projet, mais ce sera avec mon consentement cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takamura Akihito
~ CLASSE D - 4
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 16/03/2008
Localisation : Mais sous tes yeux, mon enfant!

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 15ans et demi
Occupations: figer l'éphémère en éternité
Relations:

MessageSujet: Re: Capture de l'instant [Hiroki]   Mar 1 Avr - 12:48

Un premier sourire.
Sa voix était toujours aussi... parfaitement maîtrisée.
Etait-ce, ça, cette façon de sourire même aux plus insignifiant, qui rendait les oyabuns aussi populaires? Quelque chose dans sa tête soufflait que non; les autres oyabuns ne l'étaient que grâce à l'argent, leur sal héritage qui les rendait important.
Il n'y avait qu'Hiroki qui avait "autre chose" cet autre chose qui le rendait fascinant aux yeux du photographe, pourtant extraverti : la plus totale confiance en lui, additionnée de petits détails charmant.

Comme cette façon qu'il avait de lever les yeux au ciel en arquant les sourcils. Comme si Bouddha et lui-même avaient fait des compliments des autres mortels une plaisanterie...
Puis vint un second sourire, plus fin, tout en diagonale. Quelque chose de naturel, un autre cadeau pour les yeux d'Akihito.
Il le fixait. Il le détaillait. Et il lui souriait. La sensation qui en découlait était indescriptible.. une fierté démesurée, une... plénitude? La sensation d'avoir trouvé la place exacte qu'il lui fallait dans l'univers.
C'était assez effrayant, d'ailleurs.

Un moment avec Hiroki... comme un flash de lumière dans une routine des ténèbres. Putain... ce que c'était... totalement dingue. Mais ça ne durerait pas. Il ne tarderait certainement pas à partir. Et il ne pourrait pas lui courir après. Non... ce serait franchir les limites de l'acceptable, et deveni un boulet. Un pot-de-colle. Ca, jamais...
Non... Il n'aurait qu'à provoquer d'autres occasion. Il suffisait d'un clic pour déclencher le flash d'une photo... Il s'agirait simplement d'être plus inventif. De provoquer le destin, et Ses sourires, encore et encore... Jusqu'à ce que la lumière soit partout dans sa vie.
Maintenant, il s'agissait de retenir son souffle, et de détacher son regard de sa bouche. Ce genre d'attitude ne s'adoptait pas. Surtout pas face à un garçon.

...
Ouch.
Ca, c'était un revers du destin. Une jolie contradiction. Un sourire offert, alors qu'il n'aimait pas voir son visage en photo..? Illogisme, ou politesse toute propre à ce qu'il était?
Battement de cils. Il ne devait rien voir de son trouble intérieur. De toutes façon, ce n'était pas si terrible. Il y aurait d'autres façon de...

Déjà il reprenait la parole. Akihito sentit comme une décharge électrique remonter de ses genou jusqu'au creux de son cou.
Hiroki... poser pour lui?
Battement de cils. Battements de coeur, aussi, visiblement assez accélérés.
Mondieumondieumondieumondieumondieumondieumondieumondieumondieumondieu!!!!!
Il fallait se calmer, tout de suite. Il devenait bizarre, ces temps-ci... Il fallait vraiment se calmer. Oui, voilà... Lui répondre, maintenant, comme une personne censée intéressante et de correctement cérébrée. Il pouvait le faire. Et ça devait aller vite, ou IL le prendrait pour un hypocrite. Il n'en était pas question. Go.


-Je vous promets de ne plus vous prendre en photos dans les couloirs et sans votre accord, Suzumura-san, puisque ça vous ennuie.

Et ça risquait d'être très difficile de s'en empêcher. Enfin... Il en avait déjà énormément. Et puis, si ça lui permettait d'être bien vu par son aîné, c'était du bénéfice à long terme. Son père comptable serait fier, s'il savait. Mais il ne saurait pas, évidemment.
Un sourire angélique, sur ses lèvres.
Battement de cil.


-Et je peux vous transmettre la photo. J'aurais juste aimé encore bleuir un peu les contour, pour ajouter au flou, mais je ne vais pas vous ennuyer avec mes... Hum. Je voudrais juste que vous ne vous mépreniez pas, je... cette photo n'était pas un guet-apens pour vous; je ne me serais pas permis. Vous étiez plutôt... un heureux coup du hasard... Enfin, ça ne change rien. Je n'utiliserai pas la photo sans votre accord.

C'était dit. Ca écorchait les lèvres, mais il était parvenu à le dire en gardant l'air enjoué. Et il ne rougissait pas.

-Mais ce serait un... honneur si vous me laissiez juste... la travailler un peu, avant de vous la remettre... au plus tard ce lundi?

Il garderait un double, comme ça. C'aurait été dommage de perdre une photo pareille... Mais il ne la montrerait pas. On était un homme d'honneur, ou pas. Il en serait un. Pour Hiroki, seulement. Et il pourrait l'aborder lundi. Ou un autre jour. S'approcher de lui, un peu plus...

Quant à parler du projet... Imaginer son aîné... poser pour lui... même un quart d'heure... même trente seconde était une perspective qu'il ne s'imaginait pas encore. Qu'il ne s'imaginait pas du tout, même. Qui ouvrait un peu trop de porte et soulevait tout un tas d'appréhension qu'il valait mieux... Ne pas envisager, et repousser très très très loin dans son inconscient à moitié conscient.


-Pour mon projet, je... m'en voudrais énormément de vous importuner... enfin, ce serait inespéré, mais... Il ne faut pas vous... enfin, je vous dérange surement, déjà...

Petit espoir qu'il dise quelque chose qui ressemblait à "mais non, pas du tout" en un million de fois plus classe. Petit espoir qui entrainait des battements de coeur de plus en plus erratiques, et qui le faisait retenir spontanément son souffle.
Il allait être déçu, c'était une quasi certitude.
Mais en attendant, il espérait. Un autre éclair pour la journée...
Un autre sourire à capturer des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suzumura Hiroki
~ Oyabun CLASSE D - 1
avatar

Messages : 507
Date d'inscription : 26/02/2008
Age : 27

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Let's Play #
Relations:

MessageSujet: Re: Capture de l'instant [Hiroki]   Jeu 1 Mai - 1:42

Un sourire en coin, comme il aimait tant les faire et puis, un rire sourd. Il maîtrisait chacun de ses gestes, chacunes de ses expressions. Rien n'était laissé au hasard, il avait une réputation à tenir et une image à montrer à ceux qui l'entouraient qui se devait d'être irréprochable. En tant qu'Oyabun, il était un être parfait. Riche, beau et ambitieux. Ses défauts ne devaient être que ses plus grandes qualités. Personne, jamais, ne devait connaître ses véritables sentiments. Et bien qu'il fut très doué pour garder un visage plus que lisse, ce soir, il n'en avait pas forcément grande envie. En lui, bouillonnat une joie difficilement contrôlable. Comme une bombe à retardement qui viendrait toute juste d'exploser, là, tout au fond de son coeur, le compte à rebours ayant débuté 5 ans auparavent. Mais là... maintenant... ah ! Tout ne rimait plus à grand chose, dans son esprit, tout était plus ou moins chamboulé. Il lui était plus que difficile d'empêcher ce sourire bêta d'apparaître à tout moment sur son visage, pour ne plus s'effacer. Akira, Son Akira était de nouveau à ses côtés, et soudain, il voyait sa vie sous un autre angle. Peut-être finalement avait-il un but à atteindre, des choses à faire. Peut-être n'était-il pas aussi inutile qu'il le pensait... Son regard s'attarda un moment sur le jeune homme à l'appareil photo.

Il est vrai que jusque là, c'était toutes ces personnes du même acabit qui lui permettait d'avoir un semblant de vie, un semblant d'utilité. En se sentant admiré, apprécié, adulé presque, un manque cruel d'affection était plus ou moins comblé. Du moins, n'était-il jamais seul physiquement et bien que ce ne fut pas exactement ce dont il avait besoin alors, il n'en avait pas moins éprouvé un certain réconfort. Peut-être... peut-être après tout, ce garçon là parmi tant d'autres, méritait il une récompense, non ?

Dans les couloirs ? De quels couloirs parle-tu ? Y aurait-il d'autres photographies dont j'ignore l'existence ?

Il s'était tourné, faisant dos au jeune homme à présent. Ainsi, il ne pouvait voir le sourire que dissimulait son ton dur et sec, que n'importe qui aurait pris comme une réprimande. En d'autres moments, il se serait sans doute réellement irrité de se voir ainsi épié, même s'il le savait pertinemment, il ne manquait pas de signaler qu'il ne l'appréciait pas dès qu'il en avait l'occasion. Oui, en d'autres circonstances ce jeune homme là, derrière lui, aurait subi les lourdes et douloureuses conséquences de ses actes. Il tourna légèrement la tête, mais pas encore assez pour que le garçon puisse distinguer quoi quece soit de son expression. Il sentait le sourire sur les lèvres de l'étudiant lorsque celui-ci prit de nouveau la parole.

Il soupira et baissa la tête un moment. Et bien, qui devrit le satisfaire non ? On acceptait sans rien dire de lui rendre la photo. Oh ! Il y avait bien sûr cette petite tentative de garder la précieuse image, mais elle lui semblait bien faible. Ce garçon voulait-il donc tant entrer dans ses faveurs, pour s'aplatir autant devant lui ? Etait-il seulement un dieu ? Non, bien sûr que non. Hiroki en était conscient, il n'était qu'un gosse de riche de plus qui aimait se croire supérieur à tous. Et en cette soirée, il en comprenait le ridicule. Il soupira de nouveau, avant de se retourner complètement vers le garçon, avec ce même sourire en coin qu'il arborait quelques minutes plus tôt.

J'aurais aimé un peu plus de résistance. Malgré ça... garde-là. Jusqu'à lundi ou toute ta vie, je m'en fiche pas mal. Et fais en ce que tu veux, sâche seulement qu'elle a au moins l'intérêt d'être parfaite...

Il souriait toujours, et prit alors le temps d'observer plus attentivement le jeune homme. Et bien, on pouvait dire qu'il avait quelques qualités. Un superbe sourire, on ne pouvait le nier, qui faisais sans doute déjà tomber bien plus d'une jeune fille... ou de jeunes garçons, qui sait. Il était un peu plus petit que lui, et sans doute un peu plus jeune aussi. Quoiqu'on pouvait toujours se méprendre. Peut-être pas très riche, à la façon dont il se comportait, un peu trop près à n'importe quoi pour plaire et toutes ses hésitations avant d'oser demander quoique ce soit... néanmoins, Hiroki ne eprdait pas son sourire indulgent. La compagnie du garçon n'était pas désagréable, et après tout, comme il le pensait peu de temps avant, il faisait parti de ceux qui lui avait permis d'avoir un semblant de vie. Aki(kun n'était pas libre ce soir, et lui comptait bien passer une soirée sympathique, sans trop s'embêter mais juste ce qu'il fallait pour s'amuser un minimum. Un bar et quelques verres devraient suffir... Alors, il soupira de nouveau, avant de s'approcher du garçon et de passer un bras amicale autour des épaules du jeune homme. Oh, aucune complicité dans ce geste, aucune promesse ni rien d'autre, juste un geste qui encourageait le garçon à ne pas refuser sa compagnie.

C'est bon. Tu ne me déranges pas, pour le moment. Mais parler de ça en pleine rue, ça ne me dit rien, et de plus, j'ai soif. Il y a un bar sympa près d'ici, je te guide et tu me parles de tout ça, d'accord ?

Bah, sa compagnie ne serait sans doute pas plus désagréable qu'une autre et puis... mh. Il verrait, il ne passait pas tant de temps que cela avec ses "fans" et ses soutiens, mais pourquoi pas. Cela pourrait lui apporter bien des choses qui sait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Capture de l'instant [Hiroki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Capture de l'instant [Hiroki]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» outil capture
» Capture d'écran etrex 30
» Comment faire une capture d'écran ( ScreenShot ) et la mettre en ligne
» ads instant hdtv pci code 10
» Capture d'écran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo High School :: ~> Au Coeur de Tokyo :: Le quartier de Shibuya :: La Tour 109-
Sauter vers: