Tokyo High School

...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une réunion [Priorité Saito mais libre]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Lun 10 Mar - 1:21

Rei s’était levé se matin comme à son habitude. Elle avait bien mis une demi heure à sortir du lit, puis bien une heure entière pour se préparer. Mais aujourd’hui, c’était spécial. Pour l’occasion, elle avait revêtue un Kimono noir avec des fleurs remplis de plusieurs couleur. Ses cheveux attaché en un chignon avec des mèches ondulés lui tombant sur le visage. Dans ses cheveux étaient accroché une fleurs rouges sang. Pour s’habiller ainsi, les servantes de la maison avaient du venir l’aider pour que sa tenue soit des plus parfaites. Lorsqu’elle fut prête, elle chaussa rapidement ses petites guetta et elle sortit de sa chambre laissant son chien dormir sur son lit. Là, elle vit son père. Un homme grand et imposant, tout le contraire de sa mère qui était petit et fine. Elle salua poliment son père en faisant une petite révérence et un petit sourire faux, comme à son habitude.

- Tu es magnifique Rei, je suis fière de toi.

Rei n’avait rien répondu aux paroles de son père, à par qu’elle avait renforcé son sourire faux. Aujourd’hui était un jour spécial pour elle. En effet, elle allait accompagner son père à une « réunion de travail » pour se préparer à son futur métier. Dans ce genre de réunion, on voyait souvent les enfants des grands chefs Yakusa venu exprès pour voir la position hiérarchique de leur parents et pour y succéder plus tard. Rei obtiendrait une place importante car son père était le dirigeant de la branche de Tokyo, juste en dessous du grand chef. C’était pour cela qu’elle était habillé en Kimono, elle devait faire impression.

Elle s’était rendu avec son père à la rue Dôgen-zaka, derrière une grande boite de nuit. Là, elle avait assisté à la réunion et elle n’avait compté les compliments qu’on lui avait fait. « Vous êtes aussi imposante que votre père par votre présence », « vous succèderez votre père à la perfection », « vous êtes aussi diabolique que lui, c’est une chance pour nous ! » Des rires avaient suivit ces phrases dites avec toutes la sincérités que les autres chefs Yakusa des autres branches pouvaient dire. Rei avait cependant lancé des regards froids aux jeunes fils des Yakusa, car elle était la seule fille aujourd’hui du moins. Certain semblait vouloir la sous estimer, et elle détestait cela. Après ses regards, elle entendit le ‘supérieur’ de son père lui dire ceci : « Toujours aussi sur la défensive Rei, ne soit pas si froide avec tes futurs collaborateurs. » Elle venait d’être remise à sa place.

Lorsque la réunion fut enfin finit, elle sortit par l’arrière de la boite de nuit. Son père et elle étaient accompagné de deux hommes pour les protégés. À l’extérieur, son père et elle se trouvaient encore avec quelques Yakusa et il parlait, toujours et encore. Rei écoutait attentivement hochant parfois la tête en signe d’approbation. Puis, elle finit par saluer les Yakusa avec une petite révérence des plus polie, mais eux , ils se baissèrent plus bas que Rei lorsqu’elle se releva, montrant ainsi sa hiérarchie dans cette société. Elle se retourna vers son père et le salua aussi poliment. Parlant à voix autant et distincte, elle ne pensait pas que quelqu‘un la verrait.


- Je vais vous laisser à présent Oto-chan, nous nous retrouverons à la maison.

Son père repartit en suite chez lui et elle resta un moment avant de se retourner. Les autres Yakusa étaient rentrés dans la boite de nuit par la porte de derrière et Rei s’apprêta à reprendre son chemin lorsqu’elle s’arrêta brusquement. Ses yeux grands ouverts, elle ne savait pas comment réagir devant cette personne qui semblait aussi surprise qu’elle.

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutagaki Saito
~ CLASSE D - 2
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 bougiiies
Occupations: Faire le con SBAFF XD
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Lun 10 Mar - 1:37

#Tuut tuut tuut#

- Roh c'est pas vrai Hiro t'abuse hein, tu pourrai laisser ton téléphone allumer j'fais quoi moua maintenant !!

Ah, la jovialité de Saito tandis ce qu'il tentait en vain de joindre Hiro, son colloc', oui oui colloc' car enfin il avait réussi à vivre dans le même studio que lui. La générosité du petit Japonais qui ne pouvait pas laisser le mystérieux Asiatique seul, il lui avait sauvé la vie et apparemment, il était très utile pour empêcher Hiro de recommencer ses conneries, à savoir fréquenter de mauvaises personnes. De toute façon il l'avait promis à Saito, de ne plus recommencer ses bêtises, et bien qu'ils ne se connaissaient depuis pas longtemps, Saito lui faisait confiance, peut être trop qui sait, mais c'était Saito, voilà tout. En fait en y repensant, il y avait de quoi se méfier d'Hiro, il l'avait quand même déjà embrasser o__o quel choc avait eu Saito, enfin, il avait surtout était surpris mais avait mit cela sur le coup de l'état de santé d'Hiro ce soir là, bah vi, il était blessé et perdait beaucoup de sang, drôle de façon de rencontrer quelqu'un et de créer une amitié, pourtant, comme dans un drama, ca s'était bien produit.

Quoi qu'il en soit, le petit Japonais arpentait les rues de la capitale, se demandant où était passé Hiro, bah vi il s'inquiêtait, il n'était pas au studio et ses appels n'aboutissaient pas du fait que son portable soit coupé, autant dire qu'il y avait de quoi s'inquiêter, c'est qu'il s'y était accroché à son Hiro XD Et comme par hasard, c'est rue Dôgen-zaka qu'il attérit, enfin, hasard? Peut être pas tant que ca, enfait, il n'avait fait que revenir sur le lieu de sa rencontre avec Hiro, bien que son colloc' le lui ai promis, Saito s'était dis que, injoignable et pas au studio... Non, il ne pouvait pas avoir trahi sa confiance et être retourner voir ces types, s'il avait fait ca, terminé, le gentil Saito partirai !! Mais bon, il avait cette confiance en Hiro, drôle de sensation mais c'était comme ca.


- Olala qu'est ce que je fiche là moua, Hiro-kun t'as intérêt à te montrer parceque si il m'arrive quelque chose ca sera TA faute !!

S'exclama à haute voix Saito tandis ce qu'il se trouvait dans cette rue mal famée qu'il ne portait pas dans son coeur. Comble du tout, la nuit était tombée, et l'endroit n'avait rien de rassurant, bien que Saito soit loin d'être du genre trouillard, bien au contraire, sous sa petite apparence frêle se cachait un véritable combattant (XD) regardez ses petits points et vous comprendrez.

- Han O_O

Le petit Japonais se figea alors que son regard se porta sur un groupe d'hommes et une jeune fille au milieu d'eux. Trop curieux, il n'avait pu détacher son regard, peut être qu'Hiro était avec eux. Mais ils étaient déjà entrer par la porte, seule la fille était restée là et... elle le fixait, roh quel boulet, pourquoi n'avait-il pas continuer sa route, surtout qu'il était tout près d'elle, alors, lancer la conversation prouverai qu'il avait observer la scène, tant qu'à faire, autant repartir comme si de rien était, c'est ce que commenca alors à faire Saito, après avoir hausser les épaules...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Lun 10 Mar - 1:55

Droite comme un règle, Rei le regard sans rien dire. Qu’est-ce qu’il fallait faire ? Crier à l’aide pour que les Yakusa sortent et qu’ils fassent la fête au Japonais qui semblait avoir vu des choses qui devaient rester secrètes ? Ou le laisser partir et prendre le risque que l’on apprenne sa situation social ? Oui, pour une des rare fois dans sa vie, Rei était prise de panique et incapable de bouger. Mais elle n’eut pas besoin de bouger que le Japonais semblait vouloir partir comme si rien ne c’était passé. Il l’a prenait pour une cruche ou quoi ?!

- Hey ! Attend !

Son haussement d’épaule l’avait quelque peu interpellé… Elle se mit à courir comme elle pu. Bah oui, faut dire que les kimono pour courir c’est pas la joie… Si elle avait eut Fudji, cela aurait été plus simple. Un mot ’attaque’ ou ‘attrape’ et il ne serait pas partit. Lorsqu’elle arriva enfin vers lui, elle lui attrapa son tee-shirt. Malgré qu’il soit petit, Rei était tout de même plus petite que lui, enfin de peu. C’était pas une naine non plus ! Elle s’arrêta net, l’obligeant à s’arrêter à son tour. Il ne fallait absolument pas qu’il parte si il avait vu la scène. Mais en même temps, Rei ne se sentait pas de faire comme son père. Elle savait très bien ce qui attendrait le jeune Japonais si elle disait quoi que ce soit, et psychologiquement, Rei n’était pas encore capable d’ordonner un tel ordre.

Le visage planté dans le sien, elle avait un air sérieux. Soudain, elle sentit un liquide froid sur son visage. Arf… La pluie commençait à tomber… Pas grave ! Elle ne le laisserait pas partir même si elle devait se retrouver tremper jusqu’aux os ! Rapidement, la petit pluie se transforma en averse et Rei se retrouva trempé sous les épais tissus du Kimono, toute tremblante mais ne bougeant pas d’un poil. Elle avait ce comportement, cette habitude de vouloir prouver qu’elle valait tout autant qu’un homme. Bah… Elle était un peu parano aussi, il fallait se l’avouer ! Ainsi, sous la pluie battante, elle ouvrit enfin la bouche.


- Qu’as-tu vue ? Qui es-tu et que comptes-tu faire ?

Directe et précise. Dans une situation comme ça, elle ne pouvait pas passer par quatre chemins. Sa petit main, toujours accroché au tee-shirt du jeune Japonais, on pouvait voir que celle-ci tremblait. Pourtant, même si elle avait froid, elle se devait de garder son calme, elle se réchauffera en rentrant chez elle. Ce n’était pas le moment pour elle de faire la chochotte.

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutagaki Saito
~ CLASSE D - 2
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 bougiiies
Occupations: Faire le con SBAFF XD
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Lun 10 Mar - 4:32

Faire comme s'il avait rien vu, d'ailleurs, qu'avait-il vu ? Juste une fille qui discutait avec des hommes habillés la classe, qui vu d'ici, avaient l'air de vieux Yakuza, trop fun, comme si il pouvait s'agir là de Yakuza, à croire que dans cette rue, tout ressemblait à un film, bah oui quoi, c'était ici qu'il avait 'sauver la vie' d'Hiro, ce qui avait tout l'air d'être sortit d'un film et là, il voyait une bande de Japonais bien fringués et super mystérieux, avouez qu'il y avait de quoi se poser des questions quand à la Dôgen-zaka. Bref, Saito n'avait pas de temps à perdre et cette fois ci c'était sur, Hiro passerai un sale quart d'heure quand il lui mettrai la main dessus, non mais franchement, est ce qu'on laisse un petit Japonais comme Saito seul dans une rue pareille ? Bon okay, Saito était venu là de son plein gré, mais dans le seul but de retrouver son colloc' !

Hey ! Attend ! La voix d'une fille resonna et Saito n'était pas bête au point de ne pas comprendre, la fille en kimono qu'il venait de fixer l'avait interpeler, han, la poisse franchement * marche marche ne t'arrêtes pas* Pensa le petit Japonais alors qu'il continuait d'avancer, non pas qu'il ai peur d'une fille, mais le simple fait de se dire que le groupe de type balaizes se pointe avec ne le rassurait pas trop, mieux valait-il être prévoyant. La pluie se mit à tomber et Saito leva la tête presque desespérer, non mais là, c'était pas réel, comme lors de sa dernière venue ici, la pluie -_-' si ce n'était pas un signe que la rue n'était pas normale (XD). C'est alors qu'un bras se saisit de celui de Saito et il avait bien vite fait le rapprochement : il n'avait pas marcher assez vite et résultat, la fille l'avait rattraper, pwaah malchance ! Se stoppant donc après ce geste, Saito ne détourna pas son regard d'elle, après tout il n'y avait pas de raison d'avoir peur ou quoi que ce soit. D'ailleurs, des questions fusèrent quelques secondes après, directe elle au moins, ca en fit même décrocher un air béa sur le visage de Saito


- Heh ? Fit-il incrédule avant de tourner la tête et d'afficher une moue boudeuse Si tu crois que j'vais te répondre de la manière dont tu t'adresses à moi ! C'est toi qui m'accoste c'est donc à toi de te présenter !

#BAM# Ben quoi , il avait raison nan ? Elle lui aggrippait le bras, le bombardait de questions légèrement indiscrètes, bien que Saito soit sympa et adorable, il fallait un minimum en s'adressant à lui, en plus il pleut, et sa coupe de cheveux allait en prendre un coup, tout comme ses vêtements qui étaient d'ores et déjà trempés, han, pour peu qu'il tombe malade.

Le Japonais gonfla ses joues, l'expression du visage de quelqu'un d'impatient, un peu d'engrais et ils pourraient se planter ici, avec l'averse qui tombait là, ils auraient la possibilté de pousser comme des arbres (XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Lun 10 Mar - 16:41

Accrochait lui, elle ne voulait pas le laisser partir. Oui oui, il pouvait rêver pour que Rei arrête de serrer le bout de tee-shirt entre ses petites doigts. Oh pour plusieurs raisons… Bien évidement, elle ne voulait pas que qui que ce soit apprenne son identité, et là, elle était mise à rude épreuve. De deux, si elle laissait le Japonais partir, elle aurait deux options et aucunes des deux ne lui plaisait. Elle ne voulait qu’il dise quoi que ce soit à n’importe qui et elle ne voulait pas crier à l’aide pour que les amis de son père sortent en courrant et lui fasse la peau. Bah oui, elle avait beau être manipulatrice, cacher sous une fausse expression et parfois cruelle, lorsque cela ne l’avancerait à rien, elle était incapable de faire du mal. Si si, elle assiste, mais elle ne fait pas mal. C’était comme ça, logique ou non, elle ne pouvait se résoudre à utiliser le système de son père. Elle voulait d’abord s’assurer si il avait bien vu quelque chose, ou si il avait été scotcher par sa beauté (XD).

Quoi ?! Il fallait qu’elle se présente ? C’était une blague ? Pour mieux qu’il la dénonce ? Non non, Rei n’était pas de cette espèce, à donner son identité aux autres comme on distribue des tractes… Imaginez la situation elle donne son identité, il lui dit qu’il a rien vu et en faite c’est tout le contraire. Le lendemain, tous le monde apprend que la petit Rei est la fille d’un Yakusa ! Jamais ! Elle serait la honte de la famille, la fille qui n’a pas su protéger son nom, son identité. Elle pouvait faire une croix sur l’argent de son père et sur sa confiance. Comment faire ? En même temps si elle ne lui disait pas son identité, il ne lui dirait rien. Raaah !!! Mais pourquoi il était venu ici ?! Il avait pas des choses mieux à faire ! Il a pas peur des quartiers comme ça ? Il était peut-être suicidaire…


- Je m’appelle Rei. Je te dirai la suite en fonction de ce que tu me dis. Je ne suis pas idiote et je donne rarement mon nom à des étrangers, après c’est à toi de voir si mon prénom te suffis.

Boum ! Voila, elle avait trouvé une solution. Enfin, si on peut appeler ça, « solution »… Bref elle lui avait donné juste son prénom, c’était suffisant non ? Il voulait pas avoir une biographie complète sur elle non plus ?! Son regard planté dans le sien, ses cheveux mouillés lui tombaient sur le visage, et son maquillage coulait légèrement en dessous de ses yeux. Le poids du kimono se faisait de plus en plus lourd à cause de l’eau qui remplissait les épaisses couchent de tissus qu’elle avait sur elle.

- Tu veux bien avoir la gentillesse de me répondre maintenant ? Je te raccompagnerai en voiture où tu habites en échange.


Rei avait une voiture ? Voyons, ne rêvons pas ! Elle appellerait un chauffeur de son père qui viendrait immédiatement la chercher. Ainsi, si il ne savait rien de précis, elle lui ferait même l’honneur de le raccompagner.

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutagaki Saito
~ CLASSE D - 2
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 bougiiies
Occupations: Faire le con SBAFF XD
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Lun 10 Mar - 19:17

Si cette rue devait s'appeler autrement, ca serai certainement la rue de la poisse, ou du moins, pour une personne : Saito. Mis à part le fait la dernière fois que sa rencontre ai abouti en une belle amitié, ou du moins, en attachement envers Hiro, cette rue n'avait rien de fréquentable et si en plus de ca c'était un lieu de rendez-vous des Yakuza, il y avait de quoi s'inquiêter franchement. Enfin, là encore, Saito n'était pas certain qu'il s'agissait de Yakuza devant cette boite de nuit, après tout ca pouvait être simplement un groupe d'amis qui se rendaient, bien vêtus à une soirée spécial, mouai, pas logique hein, alors autant rester sur sa première idée, de plus, ca expliquerai pour la fille l'avait rattraper et le questionnait de cette manière, est ce qu'elle avait quelque chose à cacher, pourquoi s'inquiêtait-elle de ce qu'il comptait en faire, non mais sérieusement, comme si sa vie et ses petites histoires à lui ne suffisaient pas, il se fichait totalement de ce qu'il venait de voir, en plus de ca, les gens de la haute, c'était un peu la même chose, et avec son père, il y assistait bien souvent donc, la, rien d'anormal en vue pour Saito.

Tout de même, elle lui donna son prénom, après tout c'était la moindre des choses, si déjà elle lui posait tout un tas de questions, elle pouvait au moins avoir la descence de le faire, et à peine eut-il connu son nom qu'un sourire apparut sur ses lèvres, aah qu'il est plus agréable de savoir à qui l'on s'adresse. Biensur que son prénom lui suffisait roh, il n'avait pas non plus l'intention de lui demander son numéro de téléphone ou son adresse, il s'agissait simplement de politesse.


- Moi c'est Saito ! Ne, tu veux bien me lâcher s'il te plait, je vais pas partir en courant hein !

Lanca t-il d'un air grincheux mais en souriant toujours à Rei. Il se gratta le côté de la tête lorsqu'elle lui demanda de lui répondre, qu'attendait-elle déjà comme réponse ? Aaaah oui, roh fallait qu'il fasse fonctionner ses méninges à une heure pareille.

- Ce que j'ai vuuu, hummm, et bien, un groupe de type qui rentre dans une boite, des types que tu dois connaitre, après ce que vous faisiez j'men fiche, la vie des autres ne me regardent pas, j'vois pas pourquoi t'as l'air paniquer comme ca, Rei-chan !

Finit-il en avancant son visage du sien d'un air suspect, tandis ce que la pluie continuait de leur tomber dessus. Roh à coup sur demain il chopperai la crève, c'était bien sa vaine tiens, quoi que, en y pensant, Hiro pourrai le soigner, petit déj au lit, massage aux épaules à cause d'éventuelles courbatures (XD) Enfin, trève de plaisanterie.

- T'as pas soif ? Genre, un chocolat chaud ? Moi j'ai froid là et j'ai bien envie de me réchauffer un peu !

Sans même demander l'avis de la Japonaise, Saito se mit à marcher tout en lui tenant le bras cette fois ci, direction un marchant ambulant qui vendait des boissons chaudes dans son camion. Bien évidemment, le camion avait un truc abritant afin que les clients puissent boire à l'abri et c'est une fois dessous que Saito lâcha le bras de Rei.

- Deux chocolats chaud, s'il vous plait !! Lancat-il gaiment au vendeur, sans demander l'avis de Rei, manquerai plus qu'elle râle d'ailleurs ! (XD) Une fois les deux chocolats prêts, Saito le tendit à Rei Tiens pour toi ! Oh et puis, pas besoin que tu me ramène, j'ai mon chauffeur si je veux Termina t-il souriant, bah oui, les Yutagaki étaient loin d'être pauvre, bien au contraire, même si à voir l'air extraverti de Saito, on pouvait en douter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Lun 10 Mar - 22:34

Saito… C’était ainsi le prénom du jeune Japonais qu’elle avait presque agressé. Il fallait qu’elle soit prudente, mais peut-être l’avait-elle un peu trop été ? Il ne fallait jamais être trop prudent. Ses petits doigts se défirent enfin du tee-shirt du japonais malgré une petite hésitation de la part de Rei. Il ne fallait pas non plus abuser de la patience de Saito, mais en même temps il fallait la comprendre. Elle était déjà mal vu par son aimé, si en plus il apprenait d’où elle venait, il ferait des suppositions qui paraissait ridicules pour Rei mais qui pour d’autres personnes paraîtraient très probable. Elle ne voulait pas qu’il change d’avis sur elle, qu’il la voit encore plus négativement. Elle voulait avoir une chance en tant que Rei, une fille avec un sale caractère qui était perdu. Oh, elle pouvait bien paraître sur d’elle en apparence, fière, forte, à l’intérieur, là où tout s’enchaîne sans que l’on ne puisse réagir, il y avait une petite Rei. Celle qui avait encore bon fond, celle qui n’avait d’yeux que pour Akira. Celle qui n’osait pas se montrer, celle qui se cachait à cause de la peur.

Ses yeux s’écarquillèrent lorsqu’elle l’entendit parler de ce qu’il avait vu. Il avait dit cela d’une façon normal, comme si ce qu’il avait vu était une chose tout à fait habituelle. Un groupe d’ami ? Cela fit sortir un petit sourire à Rei. Ce n’était absolument pas le cas, elle n’appréciait pas ces personnes. Bien qu’elle se sente supérieur par rapport à eux, elle ne pouvait pas les voir. Elle se forçait seulement pour son père, pour sa famille. En réalité, elle serait bien partit, elle aurait aimé fuir ses responsabilités, mais en même temps, elle avait été élevé pour ça et son sentiment de pouvoir lui plaisait beaucoup.


- Si tu n’as vu que ça, alors c’est parfait…

Si elle avait soif ? C’était quoi ste question tout droit sortit de sa bouche ? Elle avait regardé ses pieds disant sa phrase, et lorsqu’elle releva sa tête, elle vit celle de Saito qui s’était rapproché. Elle ne le quittait pas des yeux. Chocolat chaud ? Pourquoi pas après tout ? Cela faisait longtemps qu’elle n’en avait pas bu.

- Euh… Pourquoi pas !

Sans lui demander son avis, Saito se mit à marcher vers le marchand ambulant de boisson chaudes et avec surprise, il lui tenait le bras comme pour la guider vers le lieu où ils se dirigeaient. C’était le genre de chose dont Rei n’avait pas l’habitude. Elle ne savait pas quoi faire, et ses jambes répondirent à sa place et elle suivit le jeune Japonais. Il commanda alors deux chocolats chauds au vendeur et lorsqu’ils furent près, il tendit un à Rei. Pendant qu’il commandait, Rei avait sortit une belle liasse de billet. Oui oui, si calculait en euros, elle devait bien avoir l’équivalant de 500 euros en billet. Elle se saisit d’un billet et donna au vendeur tout en lui indiquant de garder la monnaie. Elle avait été plus rapide que Saito, elle avait décidé de payer.

- C’est mon qui paie ! Pour m’excuser de mon comportement et de mes questions qui ont du te paraître idiotes et impolies ! Un petit sourire accrochait dans le coin de la bouche, elle dit. Un chauffeur ? Je n’aurait pas imaginer tomber sur une personne fortuné aujourd’hui !

Personne fortuné ? Ne l’était-elle pas ? Oh, en voyant son Kimono qui n’était pas des plus simples, et la liasse de billet, on faisait rapidement le rapprochement sur son cas à elle aussi. Elle fortuné ou plus familièrement, fille de riche, non d’escroc. Mais ce n’était qu’un détail parmi pleins d’autres. Portant le chocolat chaud à ses lèvres, elle commença à boire doucement et à son plus grand étonnement, il était super bon !


- Délicieux !

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutagaki Saito
~ CLASSE D - 2
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 bougiiies
Occupations: Faire le con SBAFF XD
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Mar 11 Mar - 3:34

Bon, une bonne chose, la situation paraissait moins tendue, non pas qu'elle l'ai été avant, mais disons que la façon d'agir de Rei avait eu le don de surprendre Saito qui à force s'était demander si il n'avait pas fait une boulette dont il ne s'était pas rendu compte lui même. Il ne tilta pas non plus après qu'elle dise que si il n'avait vu que ce qu'il avait dit, alors c'était parfait, vraiment étrange cette fille, comme si le petit Japonais n'avait que ca à faire, s'attarder sur les personnes présentes en pleine rue, il y avait tellement de Japonais, si il fallait s'intéresser à tous ceux qui avaient l'air plus ou moins louche. Les voilà donc qui se retrouvaient à l'abri, sous le camion du marchand ambulant, et avant même que Saito ai pu payer les deux chocolats, Rei avait déjà donner le billet au vendeur. Oh certe, Saito avait bien vu la liasse de billet que la Japonaise avait sortit de sa poche, mais est ce que cela l'avait surpris pour autant ? Biensur que non, l'argent, le jeune Yutagaki baignait dedans depuis son plus jeune âge, il s'en fichait royalement, il avait apprit à ne pas voir que par cela, pour lui, l'argent n'était certainement pas une solution à tous les problèmes, bien que parfois, ca aide, il ne se vantait d'ailleurs pas de son niveau social, oh que non.

Saito ne put contenir son rire après la remarque de Rei, il aurai très bien pu dire la même chose, en même temps, ce n'était pas écrit sur leur front, encore heureux d'ailleurs, même si, à en juger par l'apparence soigneuse de la Japonaise, on pouvait se douter qu'elle n'était pas pauvre, loin de là. Saito lui, n'hésitait pas à s'habiller flashy, n'importe quelle couleur, il se fichait vraiment de se faire remarquer, bien au contraire d'ailleurs. Là, il avait troquer ses mèches roses fushia pour une teinture chatain clair, qui lui donnait un petit homme mature (XD), parait que c'est très tendance ces temps ci et comme Saito est du genre repérer facilement les tendances du moments, oui, n'oublions pas que niveau mode, le petit Japonais était bien calé, cela se voyait dans son style d'ailleurs.


- Normal ! On ne sait jamais sur qui on va tomber ! Tu viens souvent dans cette rue ? Moi il m'arrive toujours des trucs étranges à chaque fois que j'y viens, non pas que je sois un habitué des lieux hein !!! Mais bon, enfin, à chaque fois que j'y passe, il se passe quelque chose, j'dois attirer les bizarreries -_-'

Fit-il alors qu'il bu une savoureuse gorgée de son chocolat, tandis ce qu'il approuva d'un hochement de tête l'affirmation de Rei, c'était tout simplement délicieux, comme quoi, il n'y avait pas besoin de boire un chocolat chaud de luxe pour être comblé XD

- En tout cas, les gars avec qui tu étaient, bah ils avaient pas l'air commode !

Lanca t-il tout naturellement, encore une fois, ne s'intéressant pas plus que ca au sujet, c'était histoire de papoter un coup autour de ce savoureux chocolat. Oh ! Comment avait-il pu oublier, il était censer partir à la recherche d'Hiro et le voilà qui discutait avec une fille rencontrée à l'instant, si ca se trouve, son colloc' tout mystérieux avait besoin de lui, han, mais Hiro, où es-tu ?! Bon, il pouvait s'accorder une pause dans ses recherches ne ? De toute façon, ce n'est pas en gelant sur place qu'il parviendrai à retrouver son colloc', autant rester un peu là à se réchauffer, et c'est après avoir sourit gaiement à Rei qu'il reprit une gorgée de son chocolat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Mar 11 Mar - 21:56

C’était vrai, on ne savait jamais sur qui on tombait. C’était une chose qui était du au simple hasard… Quoi que certaines personnes pensent que cela est du au destin. Pour Rei, tous n’était que fatalité, une fatalité qu’elle ne pouvait changer, mais qu’elle essayait d’arranger tant qu’elle le pouvait. Qu’elle essayait de rendre plus belle pour soit même, pour son propre intérêt, comme toujours. Elle privilégiait sa vie à celle des autres, elle se pensait plus grande, plus belle plus fière. Elle était hautaine et égoïste De si mauvais défauts en elle. C’était ainsi, elle avait été élevé comme cela. Sa socialisation familiale s’écartait trop de la socialisation civil. Résultat, Rei pouvait et était une personne détestable aux yeux de beaucoup de monde. Rejeter la faute sur ses parents ? Un peu, c’était une façon de se justifier, de s’échapper à ses propres responsabilités. Elle savait de quoi elle était capable pour obtenir ce que bon lui semblait, et parfois elle se faisait peur elle-même…

Un petit sourire sur ses lèvres, un sourire malin et remplis de mystère. Si elle venait souvent ici ? Oui et non… Elle venait souvent pour accompagner son père, résultat elle traînait toujours dans les parages, mais en même temps, ici, contrairement à Saito, elle était bien plus en sécurité qu’ailleurs. Ici, elle pouvait se promener avec tout les sous qu’elle voulait sur elle, tous les vêtements de grandes marques, elle était sur que personne ne viendrait la toucher, sous peine de se faire retrouver pas les « amis » de son père. Alors oui, elle venait souvent ici, surtout, que les boites étaient tenus par des Yakusa, donc pour elle, c’était totalement gratuit. Chose vraiment agréable puisque lorsqu’elle y allait, elle était traité comme une princesse.


- Euh… Oui, j’ai des amis qui travail ici, alors ils me font entrer gratuitement ! Faut pas y traîner seul ici, tu es sur de te faire attraper pour n’importe quoi ! C’est pas la poisse que tu as, c’est la fréquentation du quartier qui fait ça !

Oui oui, Rei savait très bien de ce qu’elle parlait. Règle numéro un : la victime idéale et une personne seule dans une rue vide. Et si on regardait les alentours, c’était le cadre idéal ! Oui, car les autres personnes entrés par les portes officielles et elles se trouvaient dans les boites ou autres commerces. Alors traîner seul de ce côté, c’était plutôt comme inviter les gens à venir vous agresser !

- Ce sont des amis , je t’assure qu’en apparence ils ont l’air bizarre mais quand on les connaît bien, ils sont adorables ! Je ne traînerait pas avec des personnes qui risquerait de me voler ou de me faire quoi que ce soit !

Quel beau mensonge, dit comme si cela était la pure vérité. Comme si, cela ne pouvait être que la vérité. De plus, elle avait finit sa phrase avec un sourire rayonnant mais tout aussi faux que ses paroles. Buvant une gorgé du chocolat chaud, elle se précipita trop vite dans sa tache et se retrouva avec une moustache marron au dessus des lèvres. Cependant, la petit Rei n’y fit pas attention, et elle avait bien l’air stupide à cette instant précis !

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutagaki Saito
~ CLASSE D - 2
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 bougiiies
Occupations: Faire le con SBAFF XD
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Jeu 13 Mar - 3:56

Le petit Japonais tout Kawai fit les yeux ronds lorsque Rei affirma qu'il n'était pas poisseux mais que c'était bel et bien l'endroit qui était favorable aux drôles d'évenements qui pouvait s'y dérouler, bah, il devait bien y avoir un peu de sa malchance dans l'histoire aussi, après tout, combien de personne pouvait affirmer clairement avoir sauver la vie de quelqu'un ici ? Haha, pas grand monde, bon, c'est la preuve nan ? (XD) bah parceque c'était arrivé à Saito et oui, donc, sa poisse quand au fait qu'il lui arrive toujours des trucs bizarres était bien confirmée, même si, en s'y intéressant d'un peu plus près, ce soir là, lorsqu'il avait sauvé Hiro, il avait fait la connaissance de quelqu'un qui aujourd'hui était son colloc' et un bon ami proche qui plus est, il n'allait donc pas s'en plaindre, bien au contraire !

Alors que Saito buvait son chocolat après avoir parler des 'amis' de Rei, il garda son regard plongé dans son verre, légèrement interloquer par le ton de voix qu'elle employait. Oh, Saito avait beau avoir l'air naïf et innocent, il n'était pas stupide, loin de là, c'est justement sous cet air angélique que se cachait un garçon malin et intelligent, et, là façon dont elle s'était inquiêter lorsqu'il l'avait vu dans cette ruelle ne pouvait signifier qu'une chose : Elle ne disait pas tout et tentait de cacher la vériter.


- Des amis adorables hein... Fit-il l'air tout aussi pensif alors qu'il souffla sur sa boisson chaude.

Il ne voulait pas s'imicer dans la vie de la Japonaise, après tout chacun sa vie encore une fois et Saito n'avait pas l'intention de la questionner et de percer ce mystère, de toute façon ca n'allait rien lui apporter si ce n'est peut être l'éventuelle mauvaise humeur de la Japonaise quand à trop d'indiscrétion. Se retournant alors en entendant des bruits de pas, Saito fit un mouvement difficile à capter

- AIIIIEE !! Han naaan -_-'

S'en suivit de ce cri de désespoir (XD) une belle tâche de chocolat sur son pantalon, décidemment, pourquoi il fallait qu'à chaque fois il se tâche, quoi qu'il entreprene de manger, il fallait toujours qu'il s'en tire avec une tâche, à croire qu'il n'avait jamais apprit à bien se tenir en mangeant ou en buvant, pourtant dans sa famille, bouddha sait combien la parfaite éducation était de mise.

- Et voilà j'suis tout tâché !! J'te l'ai dis que cette rue me porte la poisse bwaaah mon beau jeans >___<

Le petit Japonais s'accroupi un court instant, signe de desespoir, avant de se relever et de terminer cul-sec le fond de son verre, bah oui y restait plus grand chose dedans et à moins de lécher son pantalon il avait terminé son chocolat. Saito posa alors son regard sur Rei avant d'hausser les épaules et de lui adresser un sourire tout kawai, tant pis, ca n'allait pas oter sa bonne humeur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Jeu 13 Mar - 20:12

Des amis adorables… La phrase de Saito fit sortir un sourire malin et gêné sur le visage de Rei. Il n’était pas aussi nié qu’elle l’aurait pensé. Oui oui, il avait un visage assez nié et simplet, mais en faite, il ne semblait pas l’être tant que ça ! Il était facile de se tromper à cause de l’apparence. N’y avait-il pas un proverbe pour cela justement ? « L’habit ne fait pas le moine » Ici c’était parfaitement applicable, autant sur Saito que sur Rei. Qui pouvait penser que Saito était un fils de riche ? Personne, seule le chauffeur personnel avait mise Rei sur la voie. Et pour Rei, qui penserez que son père et un dirigeant de la branche de Kyoto pour les Yakusa ? Personne… Enfin, à présent Saito devait bien se douter de quelque chose, oui, il semblait ne pas croire à ses mensonges plus qu’improbable…

Esquissant un sourire gênait qui en disait long sur ses pensées qui disait : « c’est ça ma vérité ». Elle s’apprêtait alors à lui répondre, mais elle fut couper dans son action par une bousculade. BOUM Voila comment on pouvait le résumé, mais il ne fallait pas oublier le Splash… Pauvre Saito, il était vraiment toucher par la poisse ! Son pantalon se retrouvait remplis de chocolat chaud alors qu’il était trempé par pluit… Rei rigola à plein poumon. Elle ne riait jamais comme cela, c’était très rare, coir trop rare… Tout en continuant à rigoler, elle sortit un mouchoir en tissus bleu azur d’un pâle qui inspirait le calme. Elle se pencha alors vers lui et essuya la plus grande partie qui était tombé dessus.

Rei faisant la femme de ménage ? Rassurez-vous, il était impolie de rire ainsi du malheur des autres, c’était sa manière de se faire pardonner. Dès qu’elle eut finit, elle se releva et elle s’arrêta de rire, bien qu’un sourire amusé était toujours présent sur ses fines lèvres. Sa moustache avait disparu, comment ? D’un revers de la main car elle s’en était rendu compte.


- Je crois que tu as raison ! La poisse a l’air de t’apprécier !


Elle lui sourit gentiment. À cette instant, elle était Rei, fille normal qui ne pensait pas à sa manipulation ou autre chose. Elle était celle qui se terrait au fond de son cœur. Mais si elle était cette Rei, c’était uniquement parce que la situation le permettait. Elle lui prit alors sa main et le tira plus loin. Ou l’emmenait-elle ? Se changer bien sûr ! Aucuns des deux ne pouvaient rester comme ça, c’était impossible, ils tomberaient malade c’était sur !

- Viens ! On va se changer !

Op en deux minutes, ils se retrouvèrent dans la boite d’où Rei venait de sortir il y a quelque minutes avant. Risqué ? Sûrement, mais il lui suffisait juste d’être prudente. Elle le tira directement vers les endroits privé du lieux où tout le monde l’avait accueillis comme une princesse. Là, ils entrèrent dans une pièce des plus confortables. Elle lui fit un grand sourire et dit :
{b]
- Tu veux quoi comme genre d’habit ?

[/b]

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutagaki Saito
~ CLASSE D - 2
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 bougiiies
Occupations: Faire le con SBAFF XD
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Dim 16 Mar - 16:15

Saito demeura immobile, l'air totalement déprimé, par la tâche qui prônait sur son beau jean, le pire, c'est qu'il l'avait acheter récemment lorsqu'il était aller à la tour 109 avec Shinji, un type trop drôle, enfin, ca sautait pas aux yeux qu'il était drôle mais de la façon qui se comportait, enfin, il avait beaucoup plus à Saito qui l'avait trouvé super adorable et ne s'était d'ailleurs pas priver de le conseiller en matière de style vestimentaire, bah ui, Saito et la mode, ca ne fait qu'un ! Enfin, il se dit alors qu'il ne servait à rien de s'appitoyer sur son sort, en rentrant, il ferai laver son jean et la tâche disparaitrait, alors pourquoi s'en faire ? Alala, les futilités, franchement desfois, les gens exagéraient, Saito le premier, mais heureusement, il prenait bien vite conscience qu'il s'emballait un peu trop vite et retrouver sa jovialité l'instant d'après. La preuve ici, il souriait à nouveau pleinement, jusqu'à ce que Rei confirme qu'il soit poisseux, de toute façon, ca, il le savait depuis bien longtemps (XD)

Lorsque Rei lanca qu'ils devaient aller se changer, Saito fronca les sourcils d'un air des plus interloqué, faisant un tour sur lui même comme s'il recherchait une cabine d'essayage pour se changer, jusqu'à ce que finallement il suive sans s'en rendre compte Rei jusqu'à l'intérieur de la boite. Han o.o quelle ambiance, lui qui se laissait bien vite entrainer par la musique n'eut cependant rien le temps de faire, se faisant entrainer par Rei jusqu'à une arrière salle où jamais auparavant Saito n'avait mit les pieds. Il fut surpris de voir que Rei semblait être célèbre
*Haaan c'est une star !!!* Pensa le petit Japonais en ouvrant grand les yeux, faudra qu'il pense à lui demander un autographe en partant (XD).

- Heeeeeeh ???

Etonné, bah vi, elle lui demandait là, tout de suite, ce qu'il voulait comme genre d'habits... Bon okay, il était mouillé et tâché, c'était pour son bien, mais quand même, ce n'étaient pas SES habits et, oh et puis voilà encore une futilité, paf, bien vite, il ne se chercha pas une excuse, le principal étant d'être habillé chaudement.

- Ano... Un truc simple fera l'affaire ! Mais je préfére les jeans, si y'en a =D

Scrutant la salle où il se trouvait, Saito ne put que sourire, au moiins, il aura découvert un endroit où jamais il ne serai venu si il n'avait pas était curieux en observant Rei dans cette ruelle. Reportant son attention sur la nippone, il ne put retenir sa curiosité.

- T'es connue ici !! Tu es une star ou quelque chose comme ca, ne Rei-chan ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Dim 16 Mar - 18:02

Un truc simple… Un truc simple… C’était une chose bien trop compliqué pour Rei, pour elle, il fallait être précis, clair et sure… Là, elle ne savait pas quel genre de ‘simple’ demandait Saito… Bah il suffisait juste qu’elle se base par rapport à ses habits qu’il portait, il ne fallait pas non plus qu’elle lui apporte un truc tout moche fluo ! Bref, elle passa la tête derrière un rideau où deux Yakusa se trouvaient. Elle leur donna deux instructions : 1, pour aujourd’hui, jusqu’à ce qu’elle parte, c’était une cliente et non la fille d’un Yakusa. 2, lui apporter des vêtements propres et à la mode mais simples pour Saito et surtout à sa taille ! Fallait pas lui apporter un truc trop grand ou trop petit, ça la ferait pas ! Pour Rei, ce sera les derniers vêtements féminins à la mode, en l’occurrence, un jean noir avec un top gris et blanc stylisé. Le pris de tout ce qu’elle leur demanda ? Voyons, pour Rei ici, tous ce qu’elle demandait été gratuit ! Mais c’était bien plus cher que l’on pourrait le penser, seul les ‘connaisseurs’ pourrait savoir le prix des habits que les hommes de son père étaient allés chercher.

Soudain, en ressortant la tête de derrière le rideau, elle entendit les paroles de Saito. Cela eut pour effet de la figer sur place. Connue ici, c’était le mot qui correspondait parfaitement à la situation ! Mais en revanche, elle n’était pas une star ! Enfin, elle était juste la fille d’un gros dirigeant de la branche de Tokyo des Yakusa, donc ici, si quelqu‘un l’embêtait trop, il était sur de passer une sale heure. Tout les employés la connaissaient, et la traité avec un respect comparable à celui d’une princesse, voir d’une star comme le disait Saito. Il un petit sourire gêné était présent sur les lèvres de Rei, elle se retourna vers le petit Japonais en essayant de garder son calme.


- Euh… On peut dire ça comme ça, oui… Enfin, je ne suis pas une star… mais comme je te l’ai dit, j’ai des amis qui travail ici ! Enfin, c’est trop long et compliquer, je suis sûr que ça t’intéresse pas !


Oh le sale mensonge qui servait à rien. Des amis qui travail ici… Mouais, mais des amis hauts placés pour la laisser seule dans cette pièce de VIP et ne pas lui imposer d’autres personnes. Dans ce sens, son mensonge n’avait aucun sens. Elle s’en rendait bien compte et c’était pour cela qu’elle ne savait pas quoi dire à Saito et qu’elle restait muette entre deux phrase. Il était devenu difficile de tisser des mensonges les uns sur les autres. Rei avait beau être une experte dans ce domaine, elle était allé trop loin et maintenant elle ne savait pas comment en ressortir… Du coup, elle entendit deux mots derrière le rideau, elle se retourna, passa de nouveau la tête et prit les habits que la personne lui tendait. Elle donna alors les habits tous beaux et tous propres à Saito.

- Je vais me changer à côté, tu peux rester ici, personne n’entrera.

Glissant derrière le rideau, Rei alla dans une autre pièce où elle se changea rapidement, enfilant son jean noir et son top gris/blanc. Elle en profita pour se recoiffer rapidement et elle retourna dans la pièce où se trouvait Saito. Là, derrière le rideau, elle dit à haute voix tout en entrant :

- J’entre !

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutagaki Saito
~ CLASSE D - 2
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 bougiiies
Occupations: Faire le con SBAFF XD
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Lun 17 Mar - 1:56

#SBAM# Décéption, Rei n'était donc pas une célébrité, voilà, Saito ne pourrai donc pas se vanter de connaitre une star montante de la chanson, ou du cinéma, ralala, que de fausses émotions pour le petit Japonais qui devait se contenter du fait que tout comme lui, elle était riche, bon, c'était toujours ca et puis, ne vous méprenez pas, en rien cela importe Saito, l'argent, il s'en fiche totalement, il n'a jamais prit la grosse tête à cause de ca et ce n'est pas demain la veille qu'il le fera, le principal pour le petit Japonais étant de s'éclater et ca, même sans argent, on peut le faire, enfin, à savoir quand même, qu'il n'échangerai pas sa place de ce côté là, si seulement il pouvait échanger son père et son obstination quand au fait que Saito doive reprendre le flambeau plus tard, chose qui n'enjouait pas du tout le Japonais, mais bon, inutile de penser à cela, pour le moment, il y avait plus important : s'habiller XD.

Silencieux, Saito attendit patiemment que Rei fasse ce qu'elle avait à faire, à savoir, demander quelque chose derrière le rideau qui les séparaient des clients normaux de la boite, et lorsque tout sembla prêt, Rei revint et tendit à Saito les vêtements tout flambants neufs, ce qui décrocha un large sourire sur le visage radieux du petit Japonais.


- Woaaaaah ces vêtements... Han la classe sankyou Rei-chan !

Bon qu'il ne s'emballe pas, ce n'étaient là que des fringues de rechange le temps que les siens sèches mais, le fait qu'on lui prête de tels vêtements, oh oui biensur, Saito avait de suite reconnu qu'il s'agissait là de vêtements peu banaux que seuls certains types de personnes pouvaient s'offrir, à savoir des personnes telles que Rei & Saito. Enfin, il discuterai après parceque l'instant qui suivit, il se mit à oter ses vêtements pour se changer, oh il prenait bien son temps lui, ben quoi, fallait pas non plus qu'il ai l'air d'un plouc en se fringuant trop vite et en risquant de mettre un truc à l'envers XD. Mais la voix de Rei le fit speeder d'avantage sauf que.

- HAAAA #SBAM# -_-'

Et voilà, ce qui devait arriver arriva, il s'était dépêcher d'enfiler le pantalon pour que Rei ne voit pas le bas de son corps, oui pudique Saito XD nan, pas pudique mais bon, logique qu'il n'ai pas envie que Rei voit ses jambes et son boxer hein XD Bref, tout ca pour en revenir à maintenant, donc, en s'empressant d'enfiler le pantalon à toute allure, il s'était prit les pieds dans le pantalon et se retrouva en un instant allongé sur le sol, une jambe vêtu et l'autre non -_-' bonjour l'image qu'il devait donner de lui...

- Ouiillee ma têteuuuh Fit-il tout en se passant négligement et rapidement sa main sur son crâne qu'il frotta rapidement.

Ouf, plus de peur que de mal. Il se releva difficilement et termina tout aussi rapidement d'enfiler son pantalon. Alala décidemment il fallait toujours qu'il se passe quelque chose où qu'il soit, mais comme toujours, son sourire n'avait pas abandonner ses lèvres et bien vite, il était à nouveau prêt à repartir XD

- YOSH ! Alors, ca m'va comment ?? Lanca t-il tout en se regardant longuement, oh oui, en matière de style vestimentaire, on ne pouvait pas tromper Saito, c'était son élément ca, les fringues qui flashent, il adorait ca, bon là, c'était plutôt sobre mais il se plaisait XD.

- Merci Rei-chan ! Oh et puis, pour en revenir à ton histoire là avec tes amis, ca m'intéresse, bah oui tu m'a lancé le truc du coup moi j'veux savoir, aller raconte moi s'il te plaiiiit !!

Lui faisant ses yeux suppliant et prenant son air le plus kawai qu'il soit (bien qu'il soit toujours kawai XD) il s'asseya sur un espèce de pouf et scruta une nouvelle fois la pièce, en attendant que Rei dègne ou non bavarder un peu avec lui, ben oui quoi, elle avait pousser sa curiosité à vif, fallait qu'elle assume XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Lun 17 Mar - 16:58

Pendant que Rei s’était changé, elle avait pensé aux remerciement de Saito, c’était un garçon tout à fait mignon et charmant en y regardant plus près. Non pas qu’elle se désintéressait d’Akira, il était toujours le « Number One » dans son cœur, mais elle était attendrit par le comportement de ce dernier. Comme Rei était une personne très peu sociable à cause de son caractère plus que détestable, elle était toujours attendrit par des personnes gentilles avec elle. C’était le cas ici. Elle s’était donc recoiffé dans la salle d’à côté, avec un grand sourire aux lèvres. Elle était contente ! Pourquoi ? C’était le genre de situation dans laquelle Rei était rarement convié. Elle s’était créé une façade qui avait repoussé les autres, alors pour elle, vivre des moments comme celui-ci était tout simplement magique et inoubliable ! Drôle de façon de raisonner… Mais c’était sa façon à elle de percevoir les choses, alors une simple soirée comme celle-ci, qui pour d’autre pourrait paraître banal, était pour Rei, merveilleuse. Elle ne s’en lassait pas et elle adorait la compagnie du petit japonais.

« Ah ! » suivit d’un « Boum ». Rei était rentrée trop tôt ! La honte… Elle n’avait prévenu qu’en entrant et non avant, ce qui empêcha Saito de lui répondre… Boulette de la part de la japonaise ? Sûrement, mais elle n’eut le temps de rien dire que la vue du japonais aplatit par terre à plat ventre, une jambe nue et l’autre dans le pantalon. Elle ne put s’empêcher de pouffer de rire. Mettant la main devant la bouche elle se retenait de ne pas rire à plein poumon.

- Tu vas bien Saito-kun ?

Oui oui, il ne fallait pas oublier la politesse, après tout, c’était sa faute si il était tombé par terre. Moment de raison de la part de sa part ? Oui , elle reconnaissait son erreur, mais entre la reconnaître et s’excuser il y avait une grande marge, qu’elle avait beaucoup, voir trop, de mal à franchir… Il se releva et finit de se rhabiller, heureusement, il n’avait rien de grave, ce qui laissa échapper un petit soupir de soulagement de sa bouche.

- Cela te va comme un gant !

Un petit sourire suivit les paroles de Rei. Ce sourire était moitié vrai, moitié faux… C’était bizarre la situation dans laquelle, elle était. Elle se sentait à la fois prête à être comme chez elle, mais en même temps, elle avait peur d’être naturel. Sensation bizarre et mal à l’aise… C’est alors, que son esprit se détourna de cette question. Saito venait de lui demander de lui parler de « l’histoire » dont il n’était pas censé être intéressé. Rei fit de grands yeux, personne ne lui avait jamais demandé de lui parler de ce sujet, de sa famille. Elle le regarda s’installer sur un pouf et lui faire les yeux doux. Elle le rejoint alors sur un gros fauteuil bien mœlleux où elle s’enfonça à l’intérieur. Elle bascula la tête en arrière, réfléchissant un instant. Il ne connaissait pas son nom, il n’avait aucune preuve, et il semblait normal. « soit sincère » les paroles d’Akira raisonnèrent dans sa tête puis, elle releva sa tête pour poser son regard sur Saito, c’était décidé elle allait en parler.

- Ne soit pas choquer, on ne choisi pas sa famille. Dit-elle avant de commencer. Pour te raconter rapidement, les hommes que tu as vue dehors sont des Yakusa, ce sont ces mêmes personnes qui dirigent cette boite. C’est pour cela que j’étais inquiète à propos de ce que tu avais vu. Des personnes interprètent mal les choses, et je ne veux pas qu’on m’accuse de choses que je n’ai pas faite. Je ne suis pas une personne qui marchande avec eux enfin, pas encore… Prenant un petit sourire qui ne signifiait rien, elle continua. Si je dis pas encore, c’est qu’il y a une suite, et c’est que je suis amené à être leur patron. Mon père est une personne haut placé dans les Yakusa et je suis son héritière. Après, c’est à toi de me croire ou non Saito-kun.

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutagaki Saito
~ CLASSE D - 2
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 bougiiies
Occupations: Faire le con SBAFF XD
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Mar 18 Mar - 13:46

Recherche d'Hiro, poursuite, rencontre, rire, chute et papotage, voilà en gros ce à quoi se résumait la soirée de Saito, lui qui, au départ, était partit dans l'idée de ramener son colloc' à la maison, se retrouvait embarquer dans une soirée totalement imprévue, et le mieux, c'est qu'il s'amusait bien en fait. Au départ, Rei lui était paru froide et pas sympa du tout, surtout dans sa façon de parler, pourtant là, elle riait et souriait, elle venait même gentillement de se payer sa tête alors qu'il avait basculer en tentant d'enfiler son pantalon à toute vitesse, bah hein, c'était la faute à Rei, c'est elle qui avait dit qu'elle entrait sans attendre qu'il dise oui ou non, heureusement qu'une jambe était parvenue à entrer dans le pantalon, tout de suite, il paraissait plus habillé. Oui oui il allait bien, de toute façon, les chutes, il en avait l'habitude maintenant, rien de bien méchant.
Se regardant avec intention, il fut ravi que Rei pousse le compliment en lui disant que les vêtements lui allaient, sinon, il aurai passé plus d'une heure à chercher ce qui n'allait pas pour au final réenfiler ses vêtements mouillés, maniaque le petit Saito ? Non, juste perfectionniste en ce qui concerne la mode et les vêtements, ou du moins SA mode à lui.

Finallement, ils s'étaient tous les deux installés, Saito encore tout curieux de l'endroit où ils se trouvaient. Et comme il aurai fallu s'en douter, il ne se gêna pas pour finallement laisser sa curiosité reprendre le dessus, et sa question concernant la petite histoire soit disant pas intéressante de Rei posée. A son grand étonnement, elle ne redevint pas froide en lui ressassant qu'il était indiscret, alors que quelques minutes auparavant, elle le lui faisait, indirectement, comprendre. O_O <- c'est la tête que fit le petit Japonais tout en écoutant l'histoire de Rei... Yakuza, elle qui devrait suivre les traces de son père (tiens, ca lui rappelait quelque chose à Saito ca) etc... Comment ne pas douter de telles paroles ? En temps normal, Saito aurai cru une pareille histoire pourtant là...


- Tu veux dire que tous ces gens là -fit-il en désignant l'autre salle d'un signe de main- ce sont des Yakuza ? Bwahaha j'te crois pas !

Des mots bien contradictoire puisque Saito semblait ailleurs, pensif surtout, ben oui, fallait tout de même quelques minutes pour croire une telle chose nan ? Mais finallement, il du se rendre bien vite à l'évidence, tout s'expliquait, l'argent de Rei, ses hommes bizarre à l'entrée, le fait que tout le monde la traite comme une star.

- WOUAAAAH trop foort !!!

S'exclama t-il en sautant de son pouf, alors qu'il s'approcha tout près de Rei, son visage à quelques centimètre du sien, les yeux pétillants et le sourire radieux et malicieux.

- C'est comme dans les films, ca c'est classe, t'as des gardes du corps et tout ! Tu peux te ballader avec pleins de chaines en or autour du coup que personne viendra t'agresser !

Il se redressa et tout aussi enjoué s'avanca vers le rideau vers lequel Rei semblait s'adresser à quelqu'un juste avant. Passant sa tête au travers, il fut forcé de constater que des hommes se tenaient là, et les yeux ecarquillés, il scruta rapidement le derrière de ce rideau avant de revenir dans la salle avec Rei et de s'avancer vers elle, l'air pensif alors qu'il posait un doigt sur sa lèvre, signe de réflexion

- Ne, Rei-chan, eux aussi, ils se coupent le petit doigt quand ils désobéissent ? XD

La question -_-' ben oui mais en même temps, dans les films, c'est comme ca que ca se passe, Saito en avait déjà vu plein de films avec des Yakuzas et à chaque fois qu'il y en avait un qui ne respectaient pas le chef, il devait se couper le doigt et l'offrir en guise d'excuse, beurk n'empêche rien que pour ca, jamais Saito n'entrerai chez les Yakuzas et puis bon soyons réalistes, il n'avait rien d'un Yakuza XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Mer 19 Mar - 22:24

Il n’y croyait pas ? Que tous les hommes ici étaient des Yakusa ? Pas tous, les clients n’en étaient pas, enfin, du moins pas tous ! C’était à prévoir, et un visage deçus se forma sur le visage de Rei. Elle déballait sa vie sans retenu et là personne en face lui rigolait au nez. C’était assez mal polie et Rei le prit un peu mal. Il lui avait demander et elle en parlait, il aurait peut-être préféré qu’elle lui mente ? Ou peut-être croyait-il que c’était le cas ? Difficile de savoir comment raisonnait le jeune japonais. Mais bon, une histoire comme ça, c’était dure à croire aussi, mais ce n’était que la simple vérité. Il suffisait de regarder autour d’eux pour obtenir une réponse qui ne ferait que justifier celle existante. Ne l’avait-il pas dit lui-même ? Elle était traité comme une star, cela ne prouvait son statue ici ? Et puis, cette pièce VIP seulement pour eux, sans aucun frais demandé ni même explication, on lui avait donné comme si elle l’avait réservé depuis longtemps. C’était donc évident qu’elle ne disait que la vérité, les faits étaient sous les yeux du petit japonais.

Fermant les yeux et rabattant la tête en arrière, comme fatiguer par le fait qu’on ne la croit pas, elle resta cependant surprise en entendant les nouvelles paroles de Saito. « WOUAAAAH trop foort !!! » C’était quoi cette expression. Elle rêve où il semblait plutôt content de cette nouvelle ?! Rei mit un moment avant de réaliser la situation… Relevant rapidement la tête vers lui, elle avait une drôle de tête. Entre l’incompréhension et la surprise, elle ne savait pas où se placer. En aucun cas elle n’aurait imaginer que Saito soit autant enthousiaste sur sa situation familiale ! Sautant de son pouf, elle le vit se rapprocher rapidement d’elle, mettant son visage à quelques centimètres du sien en s’exclamant qu’elle devait avoir des gardes du corps et prétexta qu’elle pouvait se balader avec pleins de chaînes autours du cou sans se faire agresser ! (XD) Dans un sens c’était vrai, mais c’était pas les chaînes qu’elle portait, non c’était plutôt des vêtements de hautes coutures.

Un petit sourire en coin de lèvre elle prit positivement la réaction de Saito. Bien qu’au début, elle fut plutôt mécontente, son changement de comportement l’avait ravis ! Elle semblait plus sereine, plus calme, plus zen et tranquille. Ceci expliquait cela … Pensa-t-elle. Elle n’aurait plus besoin de tisser un tas de mensonges pour cacher son identité, du moins, devant Saito. Quelque part, elle aimait cette situation, c’était agréable de ne plus être sur la défensive sur chaque parole qu’elle prononçait.


- Oui… Enfin, les gardes du corps, ça fait longtemps que j’ai dis stop à mon père ! Quand j’étais gamine, c’était dure à expliquer aux amies. Maintenant, c’est un chien qui se charge de ce rôle ! Et c’est beaucoup mieux ainsi !


C’est vrai, elle avait plus d’intimité et elle pouvait mieux expliquer la présence d’un chien à ses côtés que ceux de gardes du corps. Elle pouvait dire qu’elle le promenait ou qu’elle l’aimait trop et qu’elle ne pouvait s’en séparer, ce qui était vrai. Tandis qu’un garde du corps, bah fallait encore mentir et à la fin, ça en devenait énervant… C’est alors que Saito lui posa une question des plus intéressantes… « ils se coupent le petit doigt quand ils désobéissent ? » Oh, elle n’a pas eut l’occasion de voir ceci en directe, car elle n’a jamais eut l’occasion de réclamer ce petit doigt… Mais un jour, elle avait vu un homme avec tout ses doigts, et quelques temps plus tard, le petit lui manquait… Lorsqu’elle avait posé la question à son père il avait rétorqué : « c’est un fâcheux accident intensionnel ». Elle avait connu pire aussi, un jour certain ne revenait plus pour grave accident intensionnel…


- En effet, mais je n’ai vu qu’une personne dans ce cas. Ce n’est que pour des petites trahisons, lorsque c’est trop grave je ne les vois plus. Mon père dit que c’est à cause d’un ’accident intensionnel’. Mais à vrai dire, je n’ai pas eut l’occasion de voir ça.

Wa la franchise de Rei c‘était proche du miracle (XD) ! De toute façon, il était au courant, alors à quoi ça servait de mentir ? Il posait une question, elle lui répondait. Cependant, une chose choquerait peut-être le petit japonais… La façon calme et totalement détendu que Rei utilisait pour en parler. Comme si le sujet qu’elle abordait été une simple conversation, comme si c’était une chose normal…

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutagaki Saito
~ CLASSE D - 2
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 bougiiies
Occupations: Faire le con SBAFF XD
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Jeu 20 Mar - 19:35

Saito était tout à coups captivé et hyper intéressé par l'histoire de Rei, ca semblait si irréel et pourtant, c'était bel et bien réel, alors, il venait vraiment de faire connaissance avec la fille d'un chef Yakuza, wah, la classe, sil le devenait ami avec elle, il... Non bah rien, qu'est ce que ca changerai de toute façon puisque à ses yeux, Rei resterai Rei non ? Bon, le fait de savoir ca maintenant, éclairait l'esprit du mignon Japonais, au moins, il ne se poserai plus tout un tas de question quand au fait que des hommes bizarres se postent aux côtés de la Japonaise, parceque bon sur le coup, ca l'avait tout de même intrigué. Après sa question quand au coupage de doigt, il se mit à rire, se rendant compte que c'était tout de même le principal cliché que les gens avaient des Yakuzas, mais d'après la réponse de Rei, c'était une réalité, beurk, ca devait pas être agréable comme sensation, Saito se demanda alors si ca procuerai la même sensation que lorsqu'on coupe un bout de viande et que l'os se trouve encore dedans, mouai, il tenterai pas le coup non plus, mieux vaut laisser les Yakuzas dans leur délire là (xD)

Il resta alors silencieux, prenant conscience de là où il se trouvait et avec qui il s'y trouvait, quelle situation quand même, quand je vous dis que Saito avait le chic pour attérir dans des histoires trop inhabituelles, je ne mentais pas, la preuve ici, qui pourrai encore en douter maintenant ? Mais voilà, Saito était du genre curieux, très curieux, il était retourner s'asseoir sur son pouf en partant dans ses pensées, est ce que Rei n'était pas un peu gênée de lui avouer ca sans crainte ? Après tout, il pouvait être un espion pour la police (xD) et puis, en général, les organisations telles que les Yakuzas se devaient de rester secrètes coûte que coûte. Par chance, Saito garderai ca pour lui, il n'était pas du genre à raconter ca à tord et à travers, sauf que, il était tout de même du genre gaffeur, il tâcherai donc d'être prudent.


- Ne, Rei-chan, t'as pas peur que j'aille répéter ca à quelqu'un ?

Dans le genre direct lui, il était champion, c'était tellement naturel qu'il ne s'empêchait jamais de dire ce qui lui passait par la tête. Et puis bon, il voulait s'en assurer aussi, normal nan ? Le petit Japonais sortit son portable de sa poche, aucun nouveau message, même pas un appel, méchant Hiro qui sort sans prévenir !! Un soupir, Saito rangea son portable et afficha un air boudeur qu'il remplaca bien vite par cet habituel sourire, il ne voulait pas non plus que Rei se pose des questions ou qu'elle croit qu'il essayait d'entrer en contact avec le chef de la police (xD)

[C'est court, gomen T.T]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Dim 23 Mar - 20:39

Rabattant ses genoux contre elle, et posa son menton dessus, elle observait la réaction de Saito avec un petit sourire sur le coin des lèvres. Elle appréciait sa façon de se comporter, de réagir, cela lui inhabituelle. Cette nouveauté, cette scène qui n’avait jamais était joué dans sa vie, cet instant qu’elle découvrait été si… plaisant. Elle était comme une enfant qui découvrait un nouvelle environnement, de nouvelle réaction. Un sourire bienveillant sur ses lèvres, moitié sincère, moitié artificiel, elle était comme cela. Jamais elle ne pourrait enlevé cette part de manipulation qu’elle avait en elle. C’était ainsi, et elle acceptait totalement ce caractère qui l’éloignait des gens, elle avait l’habitude de vivre dans cette bulle de solitude, c’était une partie d’elle dont elle ne pouvait se séparer. Elle aimait cette sensation, n’être dérangé par personne, être loin de tout, observer sans agir pour pouvoir utiliser les informations à son avantages. Être neutre et ne prendre partie que lorsque cela pouvait être dans son intérêt.

Cependant, être ici avec Saito ne lui apportait aucun avantage à première vue, mais en faite, non il y avait toujours un avantage dans l’esprit de Rei… Ici, elle pouvait discuter avec lui, être avec lui sans se cacher derrière des paroles. Avec lui, elle n’avait pas besoin de mentir en permanence, c’était ça son avantage dans l’histoire. Mais est-ce vraiment les pensées réelles de Rei ? Non, elle n’avait pas planifié sa rencontre avec lui, ni même le fait de lui dire la vérité. Tout était arrivé si vite… Trop vite peut-être… Mais elle avait envis d’être sincère cette fois là, elle n’avait pas eut peur des conséquences, elle n’avait pas été prudente, elle n’avait pas encore vécu le passage avec Hiroki. Elle suivait encore les paroles d’Akira, elle les écoutait encore, essayant de faire de son mieux de changer, mais cela était bien dure. Changer une éducation depuis des années, cela était dure, peut-être trop ? Non, elle n’avait pas encore perdu espoir.

Si elle n’avait pas peur qu’il la vende à n’importe qui ? Voyant, elle ne voyait pas Saito allait répéter aux gens qui elle était, il n’était pas de ce genre, du moins c’Est-ce qu’elle pensait. Peut-être se trompait-elle ? Elle ne savait pas, elle souhaitait sûrement ne pas vouloir se tromper, au plus profond d’elle-même, elle voulait essayer de donner sa confiance à quelqu’un.


- Je n’ai pas peur de ça. Tu es la seule personne à qui j’en ai parler, alors si un jour il y a un problème, je sais d’où viendrait la fuite. Esquissant un sourire, elle renchérit. Mais je ne pense pas que tu sois ce genre de personne Saito-kun, sinon je ne t’aurais pas raconté ma vie. Je veux…

Marquant un pause, elle sourit au jeune Japonais. Ses premières paroles crues et fraîches qu’elle lui avait dit étaient vrai. Il était la seule personne à le savoir son secret. Elle n’aurait donc pas de problème à savoir qui l’aurait vendu en cas de problème. Cependant, elle ne pensait pas une seconde que Saito puisse la dénoncer.


- Je veux essayé de faire confiance à quelqu’un.

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutagaki Saito
~ CLASSE D - 2
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 bougiiies
Occupations: Faire le con SBAFF XD
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Jeu 3 Avr - 14:31

Finallement, partir la nuit dans les rues de Tokyo à la recherche de son colloc' n'avait pas été une si mauvaise chose, car la rencontre avec Rei était forte intéressante, un peu étrange cela dit, mais le fait est que Saito s'amusait bien là, à parler de tout et de rien avec Rei. Bon c'est sur, il avait fallu qu'il lui arrive quelque chose et qu'elle se rende compte que face à elle, elle avait le roi des gaffeurs et de la poisse, qui au fond, ne gênait plus Saito, le petit Japonais en avait bien l'habitude et à le voir gaffer de la sorte, c'était plutôt adorable et ca ne faisait qu'accroitre son air adorable qui charmait tant de personnes (XD). Cela dit, après que la Japonaise lui ai révéler son 'secret', tout du moins, qui elle est réellement, Saito se demandait bien s'il pouvait continuer à se comporter naturellement, ou s'il devait faire attention de ne pas l'énerver, desfois qu'elle appel d'autres Yakuzas et qu'ils s'en prennent à lui, parceque là, Saito ne serait pas dans la me*de, enfin, visiblement, elle n'était pas méchante Rei, au contraire, on dirait juste qu'une barrière s'est dressée autour d'elle, qu'elle ne se laisse pas aller dans la bonne humeur, bah ! S'il pouvait faire quoi que ce soit pour l'aider un peu à sourire d'avantage et à ne pas se braquer, Saito ne se gênerai pas, lui et son sourire omniprésent n'avait jamais eu aucun mal à faire sourire les autres après tout.

Après sa question posée à Rei, Saito se gratta la tête, oui, logique, si elle n'avait raconter cela qu'à lui, c'était évident qu'il serai le seul suspecté en cas de fuite, raison de plus pour se taire et ne rien dire, bwaah c'est dur de garder un lourd secret en soi, mais il ne dirai rien, déjà qu'il avait du mal à ne pas gaffer, il fallait espérer qu'il ne sorte pas ca en pleine conversation avec d'autres personnes, sinon, catastrophe. Cependant, ce que Rei ajouta fit ouvrir grands les yeux à Saito, qui répondit tout de même à son petit sourire. Elle voulait faire confiance à quelqu'un ? Et donc ici... A lui ? Wah, en si peu de temps, comment pouvait-elle vouloir lui faire confiance... Enfin, en même temps, ca n'avait pas de quoi surprendre Saito, pourquoi ? Tout simplement parceque dans le genre j'accorde ma confiance un peu trop vite, il n'était pas mal dans son genre, enfin, il ne donnait peut être pas vite sa confiance, mais il se liait vite d'amitié avec les autres, pour preuve ici, il appréciait déjà bien Rei, malgré qu'elle puisse se montrer froide. Laissant un court silence s'installer après qu'elle ai parlé, c'est avec un large sourire qu'il reprit lui la parole.


- En tout cas moi, je ne te trahirai pas, Rei-chan !! Tu peux me faire confiance, du moins pour ca ! Mais, ca doit pas être simple de garder un tel secret, tu ne l'as jamais partagé avec des amis, ou des gens que tu aimes ?

Après tout, ca devait être un poids à garder en soi, alors en parler, ca ne pouvait que faire du bien, soulager, afin de se sentir un tout petit peu plus libre, elle devait bien en avoir parler à quelqu'un, ah ben non, logique -_-' elle venait de lui dire qu'il était le seul au courant, roh décidemment, Saito, dans le genre pas doué, tu gagne la palme d'or !

- Est ce que tu as peur, que les gens que tu apprécies te fuis, parceque tu es la fille d'un Yakuza ?

Fit-il d'un air un peu plus sérieux, juste intrigué par ca. Si c'était la raison, il ne fallait pas qu'elle doute, enfin, si elle a de vrais amis, il n'y a aucune raison pour qu'ils changent vis à vis d'elle, l'amitié, ca passe au dessus de ca après tout. Oh et en parlant d'amitié, il fallait vraiment qu'il se bouge et parte à la recherche d'Hiro... *Lance toi Saito, yosh !!*

- Ano... Est ce que, tu serai d'accord pour venir avec moi dehors ? Je dois retrouver un ami, mai, je sais pas où il est >___< Il ne répond pas à son portable, ca m'inquiête un peu ! C'est pour ca que j'étais sortis, et le connaissant, enfin, je veux juste m'assurer qu'il va bien !! Tu veux bien m'accompagner ?

Souriant doucement, Saito se leva et s'étira, espérant qu'elle soit d'accord pour l'aider à chercher Hiro. A deux, ca serai un peu plus distrayant, et plus simple aussi, même si Rei ne savait pas du tout à quoi ressemble Hiro, mais bon, le petit Japonais préférait être avec elle que chercher seul et risquer qu'il se passe encore un truc bizarre comme à chaque fois -_-'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Ven 4 Avr - 22:45

Elle avait été si sincère avec lui, si inhabituelle dans son comportement. Non, en faite, elle avait agit sans peur, sans résistance, elle avait agit peut-être un peu naïvement en faisant confiance si rapidement. Cependant, elle avait été attendrit et surprise par le comportement de ce dernier. Si naturel, il lui parlait sans passer par quatre chemin, gardant un naturel qui ne semblait jamais faillir. C’était cela qui l’avait convaincu, sa nature gentille et sincère. Elle voulait lui confier ce secret mais en même temps son comportement fut tellement égoïste… Elle ne lui avait même pas demander si il pouvait supporté un grand secret dans le fond de son esprit. La seule chose qu’elle lui avait dit, était que son histoire ne l’intéresserait pas. Un moyen d’attiser sa curiosité, mais en même temps, elle aurait peut-être du lui dire à ce moment là qu’il en prendrait des responsabilités avec. Manque d’attention, chose prévue à l’avance ? C’était une des rares fois où Rei n’avait pas réfléchit avant d’agir, avant de parler, elle n’avait pas passé à « après », elle ne pensait jamais à après ? Elle avait agit sur la minute sans rien calculer, en voulant être sincère, en suivant son conseil, en voulant faire ce que lui conseiller son voleur de cœur.

C’était dre en effet, mais on prend l’habitude, on se forge le caractère qui va avec. On fait tout de façon à ce que chaque paroles, chaque agissements correspondent parfaitement à son mensonge. On fait tout pour garder un secret. On est alors guider par ceux qui vous éclaire le sombre chemin devant vous. Seulement, les lumières de Rei n’était pas d’un blanc clair et pure, mais d’un rouge foncé à peine visible, obligeant à avancer doucement en faisant extrêmement attention. Les conseils de ses parents n’étaient pas les meilleurs, enfin… Pour sa futur situation, c’était les meilleurs, mais pour sa vie actuel, c’était comme un filet qui l’enfermait et l’éloignait de tout. Dans ce sens oui c’était dure, car elle était avant tout une jeune fille normale. Elle éprouvait des sentiments, des envies, des besoins. Celui qui fut le plus ravageur fut sûrement celui du cœur. Si seulement… Si seulement elle n’était pas tomber dans la tornade infernale de l’amour. Si seulement on ne lui avait pas dérobé son cœur, si seulement elle n’avait pas éprouvé des sentiments…


- On va dire que les personnes auraient tendance à se méfier que j’agisse mal à cause d’un caprice ou d’une dispute et qu’ils auraient tendance à vouloir se protéger, donc à ne pas agir normalement avec moi. Je pense que la peur prendrait le dessus, et qu’ils ne seraient plus normal.

Un petit sourire avait suivit ses paroles. Elle ne parlait pas par inconnu, Rei avait été jeune et stupide de croire que l’amitié est invisible… Rei avait crus et fut déçu de la réalité de la vie. Mais les gens mûrissent tout le long de leur vie, et il était peut-être temps d’essayer de faire de nouveau confiance comme le lui avait-on conseillé. Il était d’affronter ses peurs. Il lui proposa alors de l’accompagner pour chercher un ami. Elle haussa les sourcils surprise mais un sourire bienveillant et amusait apparu par la suite sur son visage. La suite des évènements semblait être intéressante… Cette rencontre ne lui était peut-être pas sans avantage…

- Je te suis ! À deux, la recherche sera moins ennuyant et peut-être plus efficace !

Se levant d’un bon, elle se rapprocha de Saito. Elle prit alors son portable et elle le mit dans sa poche. Son regard se posa sur la salle autour d’elle et elle demanda à ce qu’on leur envois leur vêtements secs à leur adresse. Puis un sourire aux lèvres, elle s’approcha de Saito pour le suivre à l’extérieur, seulement au moment de passer le rideau, un homme l’arrêta poliment pour la mettre en garde. Ce n’était pas une heure de sortit pour elle. Plantant un regard froid dans celui de l’homme, la seul réponse qu’elle obtient fut un couteau papillon pailleté, à croire qu’il ait été fait pour elle. En soupirant, elle le prit discrètement et le mit dans sa poche, c’était sûrement sur ordre de son super papa.

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutagaki Saito
~ CLASSE D - 2
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 bougiiies
Occupations: Faire le con SBAFF XD
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Jeu 10 Avr - 3:51

Si un jour on lui avait dit, qu'il sympathiserai avec une fille de Yakuza, Saito vous aurai ris au nez à en perdre le souffle tant il aurai trouver cela stupide, et là pourtant, qu'était-il en train de faire ? La causette toute naturelle avec Rei, la fille d'un chef Yakuza, bwah, le choc, il n'y avait qu'à lui que ce genre de rencontre pouvait arriver. Il n'avait pas pu renconter une jeune étudiante avec qui il aurai pu passer son temps, aller à la fête foraine manger une barbe à papa, courire dans un champs main dans la main avec elle #SBAF# Fini de rêver Saito XD, Rei n'était pas non plus inhumaine et si ca se trouve, elle était aussi étudiante, pour peu qu'elle soit à Ryuuzan comme lui, ca serai fun, mais pas probable donc de ce côté là, il n'avait pas à se poser de questions, quoi que, des questions, il s'en posait encore tout un tas, -_-' difficile de faire comme si de rien était, biensur, il considérait Rei comme une copine déjà, il s'entendait plutôt bien avec elle et peu importe qu'elle soit la fille d'un Yakuza, elle restait Rei, ca changeait rien, elle avait juste un bon moyen de pression en cas de problème, han, il fallait donc que Saito évite de créer des problèmes, ca, c'était loin d'être gagner XD.

- Oh, bah c'est du n'importe quoi s'ils venaient à agir comme ca, t'es pas un monstre non plus !

Lanca t-il presque en râlant, ben oui quoi, si les proches de Rei avaient peur qu'elles s'emportent pire que d'autre rien que parcequ'elle est la fille d'un Yakuza, une bonne giffle pour la calmer ferai l'affaire, comme avec n'importe qui XD Biensur la giffle ne serait pas mise par Saito, faut pas croire hein XD. Kyah !! Elle était okai pour partir à la recherche d'Hiro ! Tiens bon Hiro, on va te sauver, yououu Saito c'est pas un film la (un drama peut être XD). Suivant Rei, il lui passa devant, marchant fièrement, il était rebooster pour retrouver Hiro, et à deux c'est sur, ca irai plus vite !

- YOSH !! GOO Rei-chan !! Pointant la sortie du doigt, le petit Japonais poussa la porte tout sourire, se trouvant à présent dans la rue, Rei derrière lui. Retour à la case départ, où Hiro pouvait-il se trouver à cette heure. Le mieux serai de le croiser en pleine rue, parceque faire tou les établissements, ca risquait de prendre des heures. Il y avait la solution de crier dans la rue, mais là encore, pas discret, bien que ca ne gênait en rien Saito.

- Bon, on doit mettre au point un plan ! On devrait se séparer, le truc, c'est que tu sais pas à quoi ressemble Hiro-kun... Tu peux toujours crier son nom quand tu entre dans un établissement, enfin, euuh nan, ca c'est pas la meilleurs solution -_-' S'accroupissant un instant, Saito se mit à réfléchir Ano... tu fais comment toi, quand tu dois trouver quelqu'un comme ca en pleine nuit ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Jeu 10 Avr - 13:52

Un regard, un comportement, c’était amusant et sympathique à la fois. Il était vrai aussi que les personnes réagissait bien comme Rei l’avait décrit. Mais cela c’était passé il y a tellement longtemps, les gens changent, mûrissent et grandissent. C’était aussi parce qu’elle n’était qu’une enfant qu’elle n’avait pas compris qu’il ne fallait pas parler de sa situation familiale. C’était parce que son amie était une enfant, qu’elle n’avait pas compris comment réagir. Tout n’était question que de réflexion et de compréhension de la part d’autrui, chose qui maintenant pouvait paraître si simple mais qui à l’époque était si flou… Comment expliquer à une gamine de 12 ans, que sa famille n’avait rien à voir avec son caractère et ses agissements. Comment expliquer qu’il y a des choses qu’il faut garder pour soit. Elle ne le comprit que bien plus tard, que pour vivre heureux, il faut vivre cacher. Mais toujours cacher des choses, des sentiments, au bout d’un moment, cela devient lassant et surtout insupportable. Mais les paroles de Saito la rassura. Avec un petit sourire en coin, elle hocha vivement la tête pour confirmer ses paroles.

- Oui !

Rei le suivit alors à l’extérieur, un sourire au lèvre. La soirée promettait d’être intéressante ! Elle passait rarement ses soirées comme ça, à chercher un inconnu avec une connaissance de quelques heures à peine. Son père lui dirait qu’elle est folle, que ce n’est pas une attitude à avoir, mais aujourd’hui elle s’en foutait, elle voulait vivre l’instant présent. Elle le vit alors pointer le doigt tout en l’encourageant. Ce japonais semblait être une personne assez intéressante ! Un sourire encore plus grand apparue sur son visage. Même si son intension première n’était pas d’agir pour son intérêt, les évènements qui arrivaient lui étaient bénéfique. Donc en conclusion, elle restait elle-même, manipulatrice, même si aujourd’hui c’était involontaire. Même si aujourd’hui, c’était pour son propre bien.
Ce qu’elle faisait lorsqu’elle cherchait quelqu‘un ? C’était une bonne question, 20 points (XD) ! Rei était une experte dans ce sujet, elle savait comment s’y prendre, du moins, quand elle connaissait la personne.


- Hum… Quand je connais la personne, je cherche par rapport à ses habitudes, les lieux où il se rend habituellement. Sinon, quand je ne connais pas la personne, j’ai plutôt tendance à demander de l’aide.

Elle se rapprocha alors de Saito et elle s’accroupit devant lui. Il semblait inquiet pour son ami. Était-il proche de lui ? Cela attendrit Rei qui esquissa un sourire bienveillant en le regardant réfléchir pour résoudre la situation. Elle sortit de sa poche son portable et elle ouvrit le clapé. Elle tapa sur quelques touches pour arriver au répertoire. Puis elle se stoppa là.


- Dis Saito-kun, tu veux que je le trouve ?

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yutagaki Saito
~ CLASSE D - 2
avatar

Messages : 341
Date d'inscription : 13/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 17 bougiiies
Occupations: Faire le con SBAFF XD
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Mer 30 Avr - 13:44

C'est partit ! Voilà nos deux Japonais en plein dans la rue, à la recherche d'Hiro, Saito lui, ne tenait déjà plus en place, il prenait ca comme un jeu, un truc qu'on fait pour passer du temps et sa motivation était es plus grandes, il était aux aguets, prêt à bondir si la silhouette de son colloc' venait à se dessiner devant lui, tiens d'ailleurs, en y pensant, comment réagir ? Lui sauter dessus et pleurer à chaudes larmes en se justifiant entre deux sanglots, imaginez la scène : Oh Hiro sniif, tu m'a fait sniif tellement peur sniif, pars plus sniif ouiiin (xDD) bon, évitons ca, au risque de refaire fuir Hiro, ce qui n'était pas souhaitable. Non, c'était tout réfléchi, il aurai droit à un bon savon de la part du petit Saito, car sous son air angélique hyper kawai pouvait se cacher un véritable petit monstre, bah il ne faut jamais se fier aux apparences comme on dit, même si niveau carrure, Saito n'était pas celui qui était craint (xD) Le truc là, c'est qu'il fallait savoir où chercher, il y avait bien cette rue, où Saito avait rencontré son ami la première fois, en sang certe, un endroit peu fréquentable mais bon, si ca se trouve, il y était retourner. Rien que cette idée donnait des frissons à Saito, Hiro n'avait pas intérêt à être dans un tel lieu, il le lui avait promis, Yakusoku comme on dit ne ?

- Moi aussi je cherche où les personnes on l'habitude d'être mais, Hiro, bah il fréquente pas des endroits très net, il n'est pas méchant, il n'a pas un mauvais fond, c'est juste que enfin, je veux pas qu'il lui arrive quelque chose

Et le voilà qui se lanca dans un mélodrame, il s'imaginait déjà marcher dans une rue, Hiro allongé par terre, baignant dans son propre sang, et Saito qui hurle et se jette dessus en pleurant toutes les larmes de son corps (xD) -_-' oublions ca, dans le genre dramatique, on pouvait faire mieux, mais sans Saito & Hiro dans l'histoire, merci è__é. Après s'être accroupi, le petit Japonais se releva d'un bond

- YOSHHH !! On va le trouver, j'ai deux trois idées d'endroits en tête !

Ah ? Saito connaissait-il aussi des endroits louches ? Bah vi, après, à savoir comment, ca s'était sa petite vie privée dont il ne parlait à personne et oui, même Saito à le droit d'avoir ses petits secrets (xD) Si il voulait que Rei retrouve Hiro ? Oué biensur, mais 'normalement', pas en demandant l'aide à ses 'amis', han, rien que d'imaginer la tête d'Hiro s'il venait à se faire accoster par un groupe de Yakuzas o__O Nan nan, faut pas qu'il panique Hiro !

- Je veux qu'on le retrouve tous les deux, je veux qu'on cherche, même s'il faut y passer toute la nuit, je le retrouverai mon colloc' fugueur qui donne pas de nouvelle, quel baka, me laisser seul, il va m'entendre, ca va barder !!

Affichant une mine boudeur, il croisa les bras, avant de se mettre à sourire joyeusement, il prit alors le bras de Rei et l'entraina avec lui, c'est partit ! Ils allaient pouvoir entrer dans les établissements qui se trouvaient dans la rue, à deux, ils n'avaient rien à craindre, même si le lieu est mal fréquenté. Ils se trouvaient alors devant un genre de bar sombre, une grimace tira sur le visage de Saito, mais il bomba le torse

- On entre la dedans, reste vers moi, je te protège xD

Trop galant è___é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanashi Rei
~ Modo l CLASSE A - 1
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 16/02/2008

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: Tir à l'arc ♥
Relations:

MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   Mer 30 Avr - 23:29

Rei restait accroupis devant Saito à réfléchir avec lui. Elle ne savait rien de son ami, amis des endroits frequentés par des jeunes comme elle et Saito, il y en avait tellement.. Il fallait bien réfléchir, et de plus les paroles de Saito ne la rassurèrent pas. Jettant un coup d'oeil sur son portable, là ou elle avait arrêté sa manoeuvre on pouvait y lire : "Cas d'urgence". C'était au cas où on lui prenait son portable, elle ne pouvait pas y mettre "amis de papa" ou encore "service à demande personnel". Et en ca d'urgence était parfait, ainsi personne ne viendrait téléphoner à ce numéro pour une farce ou autre chose. Cependant, elle n'eut pas besoin de l'utiliser se soir, Saito ne semblait pas d'accord avec ça, et il se releva d'un coup comme une flèche. Elle pencha en arrière, et l'observa toujours accroupis au même endroit. Elle sortit du répectoire et ferma le clapé de son portable. Elle se releva sur ses jambes accompagné d'un sourire attendris. La caractère positif et optimiste de Saito avait quelque chose d'adorable et surtout d'encourageant. Avec lui à ses côtés, cela ne la dérengeait pas de passer la nuit dehors ! Un sentiment bien rare chez elle, car elle était assez solitaire. Mais Saito était une personne chaleureuse et qui l'avait acceptait comme une personne normale. Rangeant son portable dans la poche, elle lui fit un grand sourire.

- Je suis sûr qu'on va le retrouver ! On va être un duo de choc ! Et ne t'inquiète pas, si il lui arrive quelque chose, je m'en chargerait personnellement.

Ses paroles étaient accompagné d'un petit clin d'oeil. Après tout, sa position avait bien des avantages en même temps et elle n'hésiterait pas à user de sa position pour ses amis. Oui, pour les personnes qui lui tenaient cher. Elle ne le connaissait que depuis quelques heures, mais cela lui suffisait pour lui faire confiance et le considéré en temps qu'ami. C'était ce caractère candide et naïf qui k'avait perdu il y a longtemps dans le passé, mais ici, il ressortait naturellement, comme si elle n'avait jamais cessé d'être une enfant. Ah ! Il avait des idées sur les endroits ou son ami pouvait se trouver, cela simplifirait les recherches ! PEut-être le trouveront-il plus vite et sans problème ? Elle l'espérait du fond de son coeur. Ele l'espérait pour Saito qui semblait vraiment se faire beaucoup de soucis pour son ami.

- Alors on a toute la nuit devant nous ! Je promet que si on le retrouve avant la fin de la nuit, je vous payerai un café pour voir le lever du soleil !

Si si, c'est très beau à voir un lever de soleil. Magnifique même. Il en a tellement dans le monde, mais en observait un est déjà pas mal. Et Rei pensait qu'après avoir trouver son ami, prendre une café bien chaud en regardant le soleil se lever serait pas mal. En même temps, elle pourrait voir la relation qui lie Saito et son ami et même faire connaissance avec lui. Elle était déjà toute exité rien que d'y penser, chose rare chez elle, sauf quand elle sait qu'elle va voir Akira. Mais là encore c'était une autre histoire bien compliqué. Une belle romance qui commancé mal et en sens unique et qui ne finira sûrement jamais partagé.Il lui prit alors le bras l'emportant joyeusement dans la rue et Rei le suivit avec un petit rire amusé. La situation inhabituelle lui plaisait beaucoup. Ils se retrouvèrent devant un bar sombre mais Rei se figea là. Là dedans, elle n'y était jamais entré, elle ne connaissait pas les lieux et le nom ne lui disait rien. En cas de problème, son identité ne lui servirait doc à rien et pourrait donc amener des problèmes. Il fallait donc être discrète.

- Ok, jte fais confiance Saito, mais fait pas de bétises, je connais pas les lieux, donc mon identité ne pourra pas servir.

Les guerres des gang, c'est cela qu'elle insinuait dans ses paroles car les Yakusa étaient puissants certes, mais ils avaient des ennemis. Il fallait donc être discrêt et ne pas se faire remarquer, et surtout que personne ne sache qui elle est. Enfin, les gangs avaient leur propres renseignements, mais quand même Rei n'avait jamais était exposé au grand jour, elle avait donc peu de chnce ou de malchance d'être reconnu. C'est alors qu'elle pénétra dans les lieux avec Saito.

_________________
Je t'ai aimé à l'imparfait
Je t'aime au présent
Je t'aimerai au futur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une réunion [Priorité Saito mais libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une réunion [Priorité Saito mais libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une réunion de la Marine(Libre que pour la Marine)
» Nom de domaine libre mais innaccessible via FA
» [Fermé] PC Lent Mais tout neuf ...
» s'enregistre mais apres introuvable
» réunion en Suisse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo High School :: ~> Au Coeur de Tokyo :: La rue Dôgen-zaka-
Sauter vers: