Tokyo High School

...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique

Aller en bas 
AuteurMessage
Yazawa Ayuko
~ CLASSE C - 1
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 07/02/2008
Localisation : Dans l'établissement et principalement en salle de musique.

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: jouer du violon et visiter des musées
Relations:

MessageSujet: Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique   Mar 26 Fév - 14:26

Aujourd'hui, comme à son habitude, Ayuko était arrivée en avance au lycée. Elle avait prit cette habitude assez rapidement depuis qu'elle était élève au lycée Ryuuzan, en faite, elle l'avait prit lorsque les élèves des différentes classes avaient commencé à se quereller. Du coup, le matin depuis un peu moins de 4 ans, elle était déposée devant le lycée alors que peu d'élèves étaient arrivés. Elle allait jusqu'à son casier puis se rendait en salle de musique avant de se rendre en classe où elle était la première.

Aujourd'hui, son étuit à violon sous le bras, elle se rendit dans sa salle de classe, la classe C des premières années. Elle était arrivée un peu plus tard que d'habitude et n'avait pas eu le temps de se rendre à la salle de musique mais elle avait décidé que ce soir elle irait jouer après les cours. En faite, elle venait tous les jours avec son violon et elle en jouait le matin et le soir dans la salle de musique du club. Bien sûr, elle ne jouait pas seulement ici, elle jouait aussi chez elle, jouer du violon occupait une grande partie de son temps. Elle aimait énormément jouer de cet instrument, il lui permettait d'exprimer ses sentiments, chose qu'elle ne faisait pas avec des mots. En effet, elle ne s'était jamais déclarée au garçon dont elle était amoureuse, mais son comportement à lui laissait penser qu'il la détestait au plus haut point. C'était une situation qu'elle avait eu du mal à accepter et son violon avait été son exutoire, aussi, personne ne soupçonnait qu'elle était malheureuse en amour, du moins personne à sa connaissance.

Elle était assise et son esprit vagabondait ailleurs depuis un moment, elle ne s'était donc pas apperçue que quelqu'un était lui aussi arrivé tôt. Elle tenait encore l'étui de son violon entre ses mains, ses doigts s'étaient d'ailleurs crispés sur celui-ci alors qu'elle pensait à des choses peu agréable. Elle fut ramené à la réalité à cause de ses doigts qui lui firent mal après un moment dans cette position, elle fit une grimace de douleur se pensant seule et posa délicatement l'instrument sur sa table. Elle regarda l'étui de son violon fixement quelques secondes avant de se décider à se lever pour regarder par la fenêtre. C'est en se levant et en se tournant vers la fenêtre qu'elle le remarqua enfin, Nobu était dans la salle de classe lui aussi. Depuis quand était-il là? Est-ce qu'il lui avait dit bonjour sans qu'elle l'entende?

Elle alla dans sa direction, le sourire aux lèvres pour le saluer et s'excuser pour son manque de politesse.


"Bonjour Andô-kun. Désolée, je ne t'ai pas entendu arrivé, ça fait longtemps que tu es là?"

Elle s'arrêta non loin de lui avec le sourire et attendit qu'il lui réponde avec patience. Elle était quelque peu perturbée par le fait de ne pas l'avoir entendu arrivé, si ça se trouve il était là avant elle dans la salle et elle ne l'avait même pas vu plongé dans ses pensées comme elle l'était... Elle espérait vraiment que ce ne fut pas le cas.


Dernière édition par Yazawa Ayuko le Dim 30 Mar - 17:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andô Nobu
~ Oyabun CLASSE C - 1
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 08/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations:
Relations:

MessageSujet: Re: Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique   Mer 27 Fév - 2:14

Quel matin chiant ! Dorénavant il devra prendre note de fermer ses rideaux de chambre avant d’aller ce coucher parce que le matin, le soleil était un vrai calvaire ! Surtout depuis que l’arbre qui cachait sa fenêtre avait été coupé justement pour faire pénétrer les merveilleux rayons de soleil ! Comme le disait si bien l’une des domestiques. Tandis que Nobu, lui, grognait pour la deuxième fois grâce ‘à ces merveilleux rayons de soleil’.
Les paupières bien collées, le jeune homme étira son bras puis ferma son cadran pour ne pas en plus avoir à l’entendre. Comme un vrai zombie -les cheveux en bataille et les pieds trainant, il se dirigea sous la douche. Après avoir poussé un cri de douleur alors qu’il s’était trompé et avoir mit l’eau bouillante il en sorti pour se préparer pour les cours.

Déjà, Andô voyait les merveilleux effets qu’avaient ‘les merveilleux rayons du soleil’ sur lui. Ce n’était pas des plus plaisants ! Se faire réveiller par une énorme boule de feu qui nous éclate en plein visage...
Bref, l’Oyabun prit donc tout son temps pour choisir son collier, ses bracelets et manger un petit déjeuner sain après avoir bien sur préalablement placé ses cheveux. Il mangea seul à la grande table et fini quasiment son repas une fois arriver dans la voiture qui allait le mener à l’école. Pour être déjà monté à bord de la belle voiture noire européenne si tôt ? En fait, la journée précédente il avait remarqué un petit point particulier à se lever plus tôt et Nobu avait trouvé une bonne raison.

Une fois devant les grilles de l’école, le chauffeur s’arrêta puis ouvrit la porte d’où le garçon sortait habituellement. Ne le remerciant même pas, Andô se dirigea vers l’école complètement déserte. Il était sans doute arrivé avant les professeurs si sa trouvait ! Ce n’était pas plus grave que ça. Avant d’aller en classe, il s’arrêta quelques secondes aux toilettes pour voir son reflet dans la classe et être certain que rien ne s’était déplacé... heureusement qu’il n’y avait personne pour voir cette attitude.

Personne.
Nobu était bel et bien arrivé avant tout le monde, ou du moins avant les élèves de sa classe. Se promenant entre les bureaux, il sentait en lui une certaine fierté d’avoir le contrôle de toute une classe, seulement cette fierté lui rappela le fait qu’il n’était pas le seul à posséder un tel pouvoir. Nobu poussa un soupir exaspérer puis prit place à son propre bureau où il y posa son sac. Tout juste à coté de la fenêtre, le jeune homme perdit son regard dans les nuages et dans ses penser.
Quelques minutes passèrent avant d’entendre la porte s’ouvrir de nouveau. Était-ce la ‘raison’ de son arrivé matinale qui se présentait ? Ça en avait l’air ! Une lycéenne.

Du coin de l’œil, il suivit la demoiselle, observant le moindre de ses gestes et de ses petits mouvement. Nobu n’en était pas obséder, seulement il ne pouvait s’empêcher d’admirer une si belle, douce et honnête créature. À un moment, il remarqua quelque chose d’étrange, la lycéenne -après ne pas l’avoir remarquer du tout- serra l’étui de son violon avec une certaine force. Elle qui se montrait toujours tendre semblais caché en elle une certaine frustration. Au moment où le regard de la demoiselle se tourna vers la fenêtre, Nobu déclina le sien en la même direction feintant de ne l’avoir ni vu ni entendu arriver. L’oyabun ne se retourna que lorsqu’elle lui adressa la parole, il fit mine d’ailleurs d’avoir l’air légèrement surprit de sa présence.

~ Uhm ?... au moins une dizaine de minute.

Malgré son attirance pour la jeune fille, ce dernier n’arrivait pas à s’exprimer et il avait de grands soupçons comme quoi elle portait déjà quelqu’un dans son cœur. Rien ne l’aidait vraiment dans ses démarches. Saito aurait pu l’aider mais Nobu refusait en pensant qu’il allait avoir l’air d’un lâche et que cela ternirait son image. Il n’avait pas honte de son ami mais il ne voulait pas l’impliquer dans ses histoires de cœur.

~ J’étais là avant toi.

Nobu lui parlait de sa voix la plus désintéresser et la plus neutre possible, tout comme lorsqu’il s’adressait à des personnes normales. Le menton dans sa main et le coude sur le bureau il regarda sans gêne la demoiselle. En voyant le violon, Andô se senti prit d’une subite envie de l’entendre. À vrai dire, il n’avait pas souvent eu l’occasion de se trouver seul à seul avec la jeune fille et il n’oserait jamais de lui demander de jouer pour lui, même s’il était un Oyabun.

~ Tu es un peu étourdie comme fille.

Bien sur, le lycéen fessait allusion au fait qu’elle ne l’avait même pas remarqué, il en rigola même un peu sans trop de bruit. Son attention revint sur Ayuko, ou plutôt sur son beau sourire avant de remonter sur son visage en général.

~ Tu garde ton violon en classe ? Est-ce que tu joue bien ?

Tant qu’à faire mieux valais un peu se renseigner sur les point sombres qu’il ne connait pas de son interlocutrice. Même s’il posait des questions, il n’en perdait pas moins son calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazawa Ayuko
~ CLASSE C - 1
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 07/02/2008
Localisation : Dans l'établissement et principalement en salle de musique.

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: jouer du violon et visiter des musées
Relations:

MessageSujet: Re: Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique   Mer 27 Fév - 17:35

Ayuko avait été absorbée par ses pensée pendant un long moment et elle ne s'était pas du tout apperçu qu'il y avait quelqu'un d'autre dans la salle de classe, aussi fut-elle surprise lorsqu'en se levant pour aller vers la fenêtre elle vit Andô-kun assis près d'une fenêtre. Elle se dirigea vers lui et le salua, s'excusa de ne pas l'avoir entendu entrer, elle lui demanda si ça faisait longtemps qu'il était arrivé.

Elle ne comprenait pas comment elle avait pu ne pas le voir ou l'entendre, d'accord elle était distraite mais quand même. Peut-être que le fait que ses habitudes ait été légèrement modifiées l'avait aussi troublé mais c'était surtout le contenu de ses pensées qui l'avaient empéché d'être attentive. Elle se demandait encore pourquoi elle restait attachée à Tanaka-kun alors que celui-ci semblait ne pas l'apprécier du tout. Tout cela était si compliqué...

Elle était maintenant près de lui, au bureau juste devant le sien, appuyée sur lui et faisant face à Andô-kun. Elle était très naturelle comme à son habitude et avait le sourire aux lèvres, elle parlait avec lui de temps en temps. Malgrès le fait qu'elle le trouve légèrement réservé, elle avait une bonne impression de lui, à son avis c'était quelqu'un de gentil et de sympathique. Elle attendait qu'il lui réponde avec le sourire.

Apparement il n'avait pas remarqué non plus qu'elle était là ce qui la rassura légérement, il devait lui aussi être dans ses pensées. Cet aveux la soulagea et son sourire s'épanouit un peu plus sur son visage. Il lui répondit qu'il était là depuis dix minutes, elle en déduisit qu'il était dans la salle avant elle, elle avait dut arrivé cinq minutes après lui. Il confirma sa pensée quelques secondes plus tard en lui disant qu'il était là avant elle. Il parlait avec une certaine désinvolture qu'il affichait avec tout le monde. Il avait le coude sur la table, sa tête dans sa main et avait son regard posé sur elle. Ayuko ne put s'empécher de rougir devant ce regard qui semblait la détailler. Il ajouta sur le même ton que précédement qu'elle était un peu étourdit comme fille. Elle comprit qu'il faisait allusion au fait qu'elle ne l'avaits pas vu dans la salle. A vrai dire il n'avait pas tord mais il ne vallait pas mieux qu'elle.


"C'est vrai que je suis un peu étourdit parfois mais tu peux parler... Toi non plus tu n'as pas remarquer mon arrivé."

Elle lui adressa un regard moqueur avec un sourire taquin. Après tout, si elle était étourdie, lui aussi l'était et elle n'avait aucune raison de ne pas lui asséner les mêmes arguments.

Il la regardait avec une attention qui lui semblait grandissante et elle se demandait bien pourquoi, du coup ses joues continuaient à rougir. Elle n'avait pas l'habitude qu'on la regarde ainsi ou du moins, elle n'avait jamais remarqué qu'on pouvait la regarder avec une telle intensité. Que pouvait-il bien regarder? Elle réfléchissait à la question lorsqu'il lui posa une question qui détourna son attention. Il lui demandait si elle gardait son violon en classe et avant qu'elle ne lui réponde il lui demanda si elle jouait bien.

Les joues encore rouge, elle se déplaça pour faire face à la fenêtre et ne plus lui faire face. Il se trouvait sur sa gauche maintenant et elle ne le voyait plus directement. Elle ouvrit la fenêtre et inspira l'air frais, une légère brise pénétra dans la salle de classe, soulevant au passage ses cheveux. Elle n'avait pas oublié ses questions, elle allait y répondre mais quelque chose l'intriguait. En général, elle et Andô ne parlait pas beaucoup ensemble, ce qui était logique vu qu'il était souvent avec ses amis. Elle n'avait pas l'habitude qu'il lui pose des questions mais après tout pourquoi pas, ils pourraient apprendre à se connaître. Elle se retourna alors pour lui répondre.


"Oui je pense que je vais le garder avec moi, au moins jusqu'à la pause de 12h, je n'ai pas envie de retourner au casier maintenant."

Elle avait en effet peu envie d'y retourner, elle préférait patienter en classe en attendant que les cours commencent, et puis ça ne la dérangerait pas, elle ferait en sorte qu'il ne soit pas dans le passage. Elle irait le ranger plus tard, et ce soir, après les cours, elle retournerait à son casier pour le prendre et se rendrait en salle de musique pour jouer un morceau.

"Pour ce qui est de bien jouer ou non, je ne sais pas. Je ne peux pas être juge de ma façon de jouer mais si tu veux je vais à la salle de musique après les cours ce soir, tu n'auras qu'à venir m'écouter, comme ça tu pourras te faire ta propre opinion sur ma façon de jouer. ça te va?"

Elle le regardait dans les yeux maintenant et lui adressait un sourire en attendant sa réponse. C'était effectivement la seule solution pour qu'il puisse savoir si elle jouait bien ou non, elle n'aimait pas donner son opinion sur ses propres interprétation des grands morceaux connus. Elle jouait depuis des années alors il était certain qu'elle se débrouillait mais pour autant c'était les sentiments que l'on mettait à jouer qui était le plus important et non pas la technique, c'est pourquoi elle ne pouvait juger de sa manière jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andô Nobu
~ Oyabun CLASSE C - 1
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 08/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations:
Relations:

MessageSujet: Re: Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique   Sam 1 Mar - 2:33

Elle était tomber dans le panneau et croyait vraiment qu’il ne l’avait pas remarquer. Comment ne pas apprécier ce genre de fille ? En certains points, elle ressemblait à Saito, Nobu avait toujours eu l’impression que ces deux personnes là savait à quel point il mentait mais n’en fessait rien et continuait comme s’il avait dit la vérité. Bref, peu importe. Le sourire taquin ainsi que le regard moqueur de son interlocutrice ne lui échappa pas tout comme la rougeur qui commençait à se développer sur les joues de la lycéenne.

Ayuko se sentait gêner du regard que l’Oyabun posait sur elle ? Aussi prit-elle soin de s’écarter afin de ne plus sentir les yeux de Nobu sur elle. S’en rendant compte, le jeune homme fini par déloger son attention. En y pensant, ce ne devait pas être très agréable d’être fixé de la sorte. L’ouverture de la fenêtre était une excellente idée ! Une bonne brise venait remplacer l’odeur fermer de la salle de cours. Gardant le silence et écoutant ce que son interlocutrice avait à répondre, il fut des plus surprit d’entendre sa proposition. Ce n’était pas vraiment ce à quoi il s’attendais... Entendre le violon d’Ayuko... Sur le coup, Nobu y trouvait une envie irrésitible mais en y pensant... peut-être n’était-ce pas une très bonne idée ?

~ Uhm...

Tandis que la demoiselle posa son attention sur lui, Andô détourna la sienne vers la gauche en fessant mine de réfléchir –ce qu’il fessait. Puis le reporta de nouveau sur Ayko pour lui donner sa réponse.

~ Je viendrais quelques minutes.

L’envi de l’entendre se fessait plus fort que celle de rester à l’écard de la vie de la jeune fille. Pour quelques minutes ce ne devait pas être un grand impact.

~ Ça fait longtemps que tu en joue ?

Comme il était rare de pourvoir lui parler, Nobu ne savait pas trop quoi dire et espérait quasiment que d’autres élèves arrivent et s’emparre de la lycéenne. En réfléchissant sur le violon d’Ayuko, il remarqua étrangement qu’il n’avait pas de talent comme elle... un talent d’artiste. L’art de la langue n’était pas vraiment quelque chose de très flateur dans son cas.

Contrairement à tantot, Nobu ne gardait pas son regard fixer sur la demoiselle. Ce n’était pas une bonne chose de la dévisager puisqu’il voyait parfaitement le malaise de cette dernière.

~ J’ai l’impression que tu l’as depuis longtemps.

Depuis qu’il avait vu la lycéenne, l’Oyabun ne se rappellais pas l’avoir vu sans son instrument. Dès les premières journées, à Ryuuzan il s’en était apercu.

[HJ :: Erf gomen, je savais pas quoi écrire.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazawa Ayuko
~ CLASSE C - 1
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 07/02/2008
Localisation : Dans l'établissement et principalement en salle de musique.

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: jouer du violon et visiter des musées
Relations:

MessageSujet: Re: Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique   Dim 2 Mar - 2:00

Ayuko avait été suprise de retrouver Andô-kun dans la salle de classe si tôt le matin, elle n'avait d'ailleurs pa remarqué sa présence dans un premier temps. Ce n'est que lorsqu'elle se leva pour aller vers la fenêtre qu'elle remarqua sa présence, s'en suivit alors un début de conversation entre eux. Ils leur arrivaient de parler ensemble mais jamais autant qu'aujourd'hui, d'habitude ça se restreignait au "bonjour, comment vas-tu?...".

Sentant son regard sur elle, ses joues s'étaient empourprées, elle n'avait pas l'habitude qu'on la regarde ainsi et peut-être pas autant conscience qu'aujourd'hui alors qu'ils étaient seuls et face à face. Elle s'était donc détournée vers la fenêtre afin de l'ouvrir mais surtout de lui cacher ses rougeurs. Cependant, il sembla avoir remarqué son manège et détourna le regard, elle fut à la fois soulagée et frustrée car elle aurait souhaité qu'il ne remarque pas sa réaction.

Elle s'était détournée vers la fenêtre bien sûr mais elle l'observait du coin de l'oeil, c'est pourquoi elle avait pu remarquer le fait qu'il détournait le regard. Bien sûr il le faisait pour qu'elle se sente moins gênée, mais elle aurait souhaité qu'il ne remarque pas qu'elle était gênée. Du coup, elle se retourna vers lui pour répondre à ses questions concernant le violon. Elle préférait effectivement le garder en classe et elle lui proposa de l'écouter en salle de musique ce soir s'il souhaitait vraiment savoir si elle jouait bien. Elle n'aimait pas donner son avis sur ce qu'elle faisait, elle préférait que les autres jugent son travail.

Lorsqu'elle lui fit cette proposition, elle le regardait avec attention et elle crut remarqué une once de surprise dans son regard mais ce fut tellement fugace qu'elle ne put être sûre d'avoir bien vue. Etait-il surprit qu'elle lui propose de venir l'écouter? Est-ce que ça signifiait qu'il allait refuser? Pourquoi cette perspective la chagrinait un peu? Il avait détourné le regard avant de lui donné une réponse, semblant y réfléchir, peser le pour et le contre. Pourquoi est-ce qu'il lui était nécessaire d'y réfléchir autant? Elle ne comprenait pas. En y réfléchissant, elle se dit qu'il devait essayer de se remémorer s'il n'avait pas quelque chose de prévu. Finalement, après quelques secondes qui lui semblèrent bien longue, il lui répondit qu'il viendrait quelques minutes. Cette réponse épanouit un peu plus le sourire de la jeune femme alors qu'elle regardait son camarade. Il lui demanda alors si ça faisait longtemps qu'elle jouait.

Cette question ramena des souvenirs avec elle, ces premiers cours alors qu'elle n'avait que 5-6 ans. Cet instrument n'était pas le plus facile que l'on pouvait apprendre mais le choix avait été fait par sa mère qui voulait que sa fille soit des plus rafinée. Bien sûr au départ elle n'aimait pas le violon, c'était bien trop difficile, elle ne cessait de faire des erreurs mais avec le temps, sans s'en rendre compte, elle s'était mise à aimer jouer. En faite, c'est lorsqu'elle avait refusé de jouer qu'elle s'était rendu compte à quel point ça lui manquait, depuis elle n'avait eut de cesse de pratiquer. Elle adressa un sourire à Andô après cette vague de souvenirs.


"En effet, ça fait longtemps que je joue du violon, je crois que j'ai commencé à prendre mes premiers cours à 5 ans et je crois que si ma mère avait pu elle m'aurait fait commencer au berceau."
Elle émit un léger rire, ça aurait été tout à fait du style de sa mère en effet.
"Enfin, depuis l'âge de 5 ans j'ai tenu un violon entre mes mains quasiment quotidennement."

Elle avait à peine finit sa phrase qu'il lui disait qu'il avait l'impression qu'elle possédait ce violon depuis toujours, c'était presque le cas d'ailleurs.

"En faite, j'ai ce violon depuis mon entrée au lycée, quand j'étais plus petite j'avais un violon pour enfant"

Elle lui adressa un sourire tout en remarquant qu'il ne la regardait plus vraiment directement ce qu'elle trouvait dommage. Elle ne souhaitait pas qu'il agisse différement sous prétexte qu'elle avait été légèrement gênée. Elle ne voulait pas qu'il soit gêné à son tour. Elle aurait voulu qu'il agisse aussi naturellement qu'au début de leur conversation, elle lui adressa un nouveau sourire espérant qu'il le ferait agir "normalement"

"Je suis contente que tu ai accepté de venir écouter, même si ce n'est que quelques minutes. Est-ce que tu apprécies l'art, la musique...? Est-ce que tu as une passion pour quelque chose?"

Ayuko n'avait pas souvent l'occasion de parler avec Andô et elle souhaitait en profiter pour apprendre des choses sur lui.

[T'inquiètes pas, je trouve ton post très bien moi Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andô Nobu
~ Oyabun CLASSE C - 1
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 08/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations:
Relations:

MessageSujet: Re: Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique   Jeu 6 Mar - 22:50

Andô n’aurais jamais imaginé que l’acceptation de l’offre d’Ayuko allait étirer d’avantage son si joli sourire. Ce ne fut pas déplaisant à voir et si elle en était heureuse c’était tant mieux ! Après un moment de réflexion, qui lui paru duré une éternité, son interlocutrice lui révéla qu’elle avait commencé très tôt le violon. Depuis l’âge de cinq ans... Quand à lui, il se souvint qu’il avait été trop turbulent pour apprendre un quelconque instrument, tout ce qu’il avait appris à cet âge là c’était : « Comment faire peur aux domestique ».

Bien silencieux, l’oyabun n’allait pas interrompre la demoiselle. Cette fille lui semblait être véritablement passionner par le violon ou complètement soumise, dépendamment du point de vue. Andô, lui croyait qu’elle aimait vraiment cet instrument... enfin c’était surtout ce qu’il espérait surtout après avoir entendu de la bouche d’Ayuko que sa mère le lui aurait fait commencer au berceau si elle l’aurait pu.

Son regard se reposa sur elle, lorsqu’elle lui posa une question. S’il aimait l’Art ? La musique ? S’il avait une passion ? En fait, il n’avait jamais pensé à ce genre de chose... personne ne le lui demandais vraiment. Nobu ne s’était pas vraiment trouver de passion, ou plutôt il ne voulait pas dire à la lycéenne qu’il s’amusait fort bien à tester les réactions des autres.

~ Je ne pensais pas que sa pourrait te rendre heureuse.

Délogeant son menton de sa main, il posa cette dernière sur le bureau entrecroisant ses bras et levant la tête vers Ayuko.

~ J’aime bien la musique, mais je n’ai jamais eu la chance d’écouter un vrai orchestre.

En ce qui concernait ses passions, il n’osait pas vraiment lui mentir mais comme il n’en avait pas vraiment il ne voulait pas paraître ennuyant non plus...

~ Je n’ai pas vraiment de passion.

Il fronça légèrement les sourcils afin de montrer que la question l’avait mis mal à l’aise. Ce qui n’était pas vraiment le cas puisqu’il s’en sentait plus gêner qu’autre chose. Contrairement à son interlocutrice, Andô ne pouvait pas se venter d’avoir une passion aussi puissante pour quelque chose. Il ne pouvait vanter que sa fortune. Le jeune homme aimait bien la natation mais ce n’était qu’un moyen de se tenir en forme. Peut-être trouvera-t-il quelque chose qui ferra vibré son intérêt ?

~ Tu pense faire carrière dans le violon ?

Avant d’avoir évoqué cette question, notre jeune protagoniste avait bien sur changé son visage embarrasser par le même qu’au tout début ; désinvolte avec une pointe d’intérêt. Andô ne voulait pas lui montrer que dans le fond, il lui démontrait beaucoup plus d’attention. Voilant ses sentiment il cherchait à agir de la même façon qu’il agissait avec les autres. Seulement, sans qu’il ne le remarque, il se montrait bien plus vrai et attentif envers elle.

~ Je te vois bien devant une centaine de personnes avec ton archet, caché dans le tas de violoniste.

Rigolant, Nobu ne voulait pas l’offenser mais lui donner l’image qu’il avait d’un violoniste professionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazawa Ayuko
~ CLASSE C - 1
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 07/02/2008
Localisation : Dans l'établissement et principalement en salle de musique.

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: jouer du violon et visiter des musées
Relations:

MessageSujet: Re: Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique   Ven 14 Mar - 13:32

Ayuko était heureuse que son camarade accepte de venir l'écouter ce soir après les cours. Pendant quelques secondes, elle avait cru qu'il allait refuser. Il lui avait ensuite poser des questions sur sa passion pour le violon et elle y avait répondu avec plaisir. C'était la première fois qu'ils parlaient ainsi ensemble et elle trouvait ça sympathique. La conversation semblait couler de façon naturelle.

Lorsqu'elle lui avoua qu'elle était contente qu'il accepte de l'écouter et qu'elle l'interrogea sur ses propres passions, il lui répondit qu'il ne pensait pas que le fait qu'il accepte de venir puisse la rendre heureuse. A cette remarque, elle ne put s'empécher de lui adresser un nouveau sourire qui confirmait bien que c'était le cas.

Après cette remarque, il releva la tête pour la regarder de nouveau. C'était ce qu'elle voulait, qu'il se comporta comme à son habitude, avec naturel avec elle. Elle ne souhaitait pas qu'il change son comportement sous prétexte qu'elle était légèrement gênée par son regard. Elle se demandait d'ailleurs pourquoi et mettait sur le compte du fait qu'elle n'avait jamais remarqué qu'on pouvait la regarder de cette manière là.

Toujours en la regardant il lui avoua qu'il aimait bien la musique mais qu'il n'avait encore jamais écouté d'orchestre. Elle était étonnée et en même temps pas vraiment. C'était plutôt rare les "jeunes" qui aimaient la musique classique et qui allaient voir des opéras mais elle se serait attendut à ce qu'il y ai été au moins une fois avec ses parents ou l'école.


"Alors tu n'as jamais vu d'opéra? Dans la fosse il y a tout un orchestre qui joue, certains opéras sont très beau et la musique... Il faudra que tu y ailles à l'occasion, il me semble d'ailleurs qu'il va y avoir une représentation de Carmen dans quelques jours. J'ai l'intention de m'y rendre même si j'en ai déjà vu plusieurs. Je te dirais quand ça à lieu et où si tu veux."

Elle lui adressa un sourire après cette proposition, elle trouvait ça dommage qu'il n'ait encore jamais eu l'occasion de voir un orchestre jouer et le fait qu'il ai l'opéra de Carmen bientôt était une bonne opportunitée pour en voir un pour la première fois.

Elle l'avait aussi interrogé sur ses passions et il lui répondit qu'il n'en avait pas vraiment et fronça légèrement les sourcils en lui répondant. Elle se dit que peut-être le sujet le gênait un peu et se dit qu'elle éviterait de lui poser ce genre de questions à l'avenir. Elle ne souhaitait pas l'ennuyer et ce de quelque façons que ce soit. Elle mémorisa donc le fait qu'il fallait éviter de parler de ce genre de chose.

Alors qu'elle cherchait quel autre sujet elle pourrait aborder avec lui, il lui demanda si elle pensait faire carrière dans le violon. Cette question, elle se l'était posée de nombreuses fois et elle aurait effectivement souhaiter devenir violoniste professionnelle. Seulement, étant la seule héritière du groupe Yazawa il lui serait impossible de choisir cette carrière, elle devrait reprendre l'entreprise familiale et faire un "bon mariage". De temps en temps, elle essayait de trouver des solutions pour qu'elle puisse devenir violoniste et certaines d'entre elles n'étaient pas mauvaises. Elle avait toujours le sourire aux lèvres lorsqu'elle lui répondit mais son regard avait changé, cette petite modification était si infime que peu de gens l'aurait remarqué.


"J'aimerais assez devenir violoniste oui, mais je ne pense pas que se soit possible pour le moment. Tu dois savoir pourquoi, toi aussi tu es issu d'une grande famille et on attend de toi que tu reprennes l'entreprise dans quelques années. Pour moi, c'est à peu près la même chose..."

Elle n'alla pas plus loin, ne souhaitant pas aborder la question d'un mariage arrangé que ses parents risquaient de lui imposer. Pour l'instant ça n'était pas le cas mais elle craignait qu'avant la fin de l'année on lui présente son "fiancé"... Elle avait déjà envisagé la question, elle ne souhaitait pas se marier avec quelqu'un qu'elle n'aimerait pas et elle espérait que ses parents en tiendrait compte sinon... Sinon, il était fort possible qu'elle s'oppose à leur volonté.

Nobu s'était montré attentif à ce qu'elle disait et elle ne remarqua pas que son attitude était différente de celle qu'il pouvait avoir avec d'autres personnes. Pour elle, il agissait ainsi avec tout le monde et ne pouvait en aucun cas soupçonner ce qu'il ressentait pour elle. Il lui dit qu'il la voyait bien avec son archer devant une centaine de personnes et elle se mit à imaginer la situation à son tour. Cela avait quelque chose d'effrayant et d'exaltant, elle ne savait pas si elle serait capable de jouer en tant que professionelle devant un public mais l'idée était atrayante.


"Je ne sais pas si je serais très à l'aise devant tout un public même si je suis entourée de tout un orchestre. Je pense que je serais très nerveuse et que j'aurais peur de faire une fausse note."

Elle se mit à rire en s'imaginant complètement stressée avec son violon au milieu d'un orchestre et dans une salle d'opéra. Elle savait qu'elle serait stressée mais en même temps complètement exaltée.

"Peut-être que j'aurais l'occasion de le faire un jour..."

Elle laissa sa phrase en suspend repensant à la perspective du mariage arrangé.

"Et toi, que souhiaterais tu faire lorsque tu auras obtenu ton diplôme de fin d'études?"

Elle lui souria et attendit sa réponse, curieuse de connaître sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andô Nobu
~ Oyabun CLASSE C - 1
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 08/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations:
Relations:

MessageSujet: Re: Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique   Mer 19 Mar - 1:11

[HJ :: Pardon pour le retard, j'ai quelques problèmes familliaux Wink ]

-----------------------------------------------------------------------------------

Durant la conversation, Andô lui avoua n’avoir jamais vu d’orchestre. D’une part c’était un choix personnel mais de l’autre il n’y était pas totalement opposer. Il craignait cependant de s’ennuyer à mourir s’il venait à y aller un jour, avec ou sans se parents. Yazawa enchaina par la suite avec une certaine surprise, elle devait sans doute trouver étrange qu’il n’a jamais assisté à une représentation vu sa classe sociale. Disant que bientôt il y aura une représentation de Carmen, qu’elle allait y assister et qu’elle lui donnerait tout ce qu’il y a à savoir s’il désirait s’y rendre.

En l’espace d’un moment, Nobu crû que c’était une invitation discrète pour un rendez-vous, par la suite après avoir remué ses méninges il revint sur terre.

~ Je veux bien et pourquoi ne pas y aller ensemble ?

Quant a y aller seul, pourquoi ne pas s’entourer d’une agréable compagnie ?

L’Oyabun lui avoua ne pas avoir vraiment de passion et son interlocutrice compris bien rapidement que ce genre de sujet l’indisposait. Alors qu’il lui avait demandé si elle ferrait carrière en tant que violoniste il ne fut pas surprit de sa réponse. Tout comme pour lui, sa famille s’attendait à ce qu’elle reprenne la compagnie. Rien de plus normal lorsqu’on est issu d’une famille aisé. Andô s’y était déjà résolu même si ce n’était pas quelque chose qui l’intéressait.

En guise de réponse pour lui montrer qu’il comprenait bien ce qu’elle vivait, il lui fit un petit signe de la tête accompagné d’un « Uhm ». Laisser de coté ses rêves pour retomber sur la réalité est quelque chose d’assez triste lorsqu’on y pense.

Après lui avoir fait par de sa vision d’un orchestre en la mettant en plein centre de ce dernier elle lui confia sa crainte. Elle aurait peur et ferrai une fausse note ? Nobu trouva ce détail plutôt amusant et mignon venant d’Ayuko aussi ne se gêna t’il pas de l’encourager discrètement.

~ Faire une fausse note ? Alors que tu joue depuis si longtemps, c’est n’importe quoi.

Le jeune homme poussa un petit rire moqueur en passant avec prétention ses mains derrière sa nuque en posant son dos contre son dossier. Très bien installer pour regarder la beauté, cette position était vraiment sans gêne et manquai de respect. Il se mettait ainsi si naturellement que la notion du mot « irrespectueux » n’entrait pas dans son style et lui donnait plutôt un air de détente et de relaxation.

Ayuko, fini par lui dire que peut-être un jour elle en aurait l’occasion. Même si le rêve était très beau, le coté réaliste de Nobu se disait que c’était quasi impossible a moins d’être béni des dieux ou renier par sa famille ! Ensuite vint la fameuse question « Que ferras-tu après avoir reçu ton diplôme ? »

~ J’imagine qu’après mes études, je devrais m’enfermer joyeusement dans un bureau !

Sur une note très humoristique, un sourire s’agrippa sur ses lèvres.
D’abord, travailler auprès de son père, ensuite reprendre la compagnie... simple comme concept.

Nobu rajouta par la suite :

~ Je préfère ne pas me faire de rêve.

En ses mots, il sous-entendait qu’il préférait renoncer à des rêves comme « devenir violoniste » ou encore « devenir manageur d’artiste », ce genre de chose. Sachant déjà qu’il héritera. Intérieurement, comme l’Oyabun s’y était déjà habituer, il y avait trouvé plusieurs points intéressant malgré l’ennui que ça présageait.

~ Quoi qu’il en soit.

Andô se tût et tourna sa tête vers la fenêtre avant de diriger ses yeux vers la demoiselle.

~ On se revoit après les cours.

Des gens commençaient tranquillement à arriver et Nobu souhaitait couper un peu la conversation. Il se leva, hocha la tête vers Ayuko en signe d’excuse puis ce joins à un petit groupe de personne. En parlant, Andô avait le sourire facile, racontant qu’il ne pouvait pas venir au karaoké parce qu’il avait quelque chose d’important à faire. En fait, il comptait bien ce servir d’Ayuko comme d’une excuse. Il ne voulait pas la mêler à ses histoires mais ne pu en faire autrement lorsque l’on l’invita après les cours.

La cloche retenti peu de temps après, le professeur entra, fit l’appel et ainsi de suite. Étant retourné à sa place, il ne pu s’empêcher de jeter un œil à la demoiselle.

--------------------------------------------------------------------------

[HJ :: La suite, salle de musique ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazawa Ayuko
~ CLASSE C - 1
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 07/02/2008
Localisation : Dans l'établissement et principalement en salle de musique.

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: jouer du violon et visiter des musées
Relations:

MessageSujet: Re: Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique   Dim 23 Mar - 1:03

[HJ : T'inquiètes pas c'est pas grave, ça arrive à tout le monde. J'espère que ça s'est réglé ^^.]

_______________________________________________________


Ayuko était en compagnie de Nobu depuis une bonne vingtaine de minutes à discuter et elle n'avait pas vu le temps passer. Il lui avait posé des questions concernant son violon et elle lui avait répondu avec plaisir mais lorsqu'elle lui posa une question sur ce qui l'intéressait, il sembla indisposé et elle regretta de l'avoir interrogé sur le sujet.

Ils parlèrent ensuite d'opéra, elle fut surprise qu'il n'en ai jamais vu et se souvint qu'un Opéra de Carmen allait bientôt avoir lieu. Elle lui dit que s'il le souhaitait elle pourrait le tenir informé du lieu et de la date, elle-même avait l'intention de s'y rendre même si ce n'était pas la première fois qu'elle voyait un opéra de Carmen. Après cette proposition, il y eu quelques secondes de silence et finalement son camarade lui répondit qu'il voulait bien et ajouta "pourquoi ne pas y aller ensemble?". Cette proposition la surprit quelque peu, elle ne pensait pas qu'il souhaiterait s'y rendre en sa compagnie mais après tout ça n'était pas une mauvaise idée. De toute façon, si elle y avait été, ça aurait été seule puisque ses parents étaient encore absent et c'était plus agréable de ne pas y aller seule. En bref, si ça permettait en plus à Nobu de voir son premier opéra elle n'y voyait aucune objection.


"Eh bien, je n'y vois aucune objection si tu veux m'accompagner. De toute façon, je m'y rend seule en général, mes parents sont rarement là et aucune de mes amies n'aiment particulièrement les opéras. ça serait donc un plaisir d'y être accompagnée pour une fois."

Elle lui adressa un sourire chaleureux. Plus elle réfléchissait à cette proposition et plus elle la trouvait intéressante, c'était vraiment bien d'y aller avec quelqu'un pour pouvoir partager ses impressions. En plus Nobu ne connaissait pas les opéra et il verait ça d'un oeil neuf qui l'intéressait beaucoup. Elle ne voyait aucun mal à accepter cette proposition puisqu'ils étaient amis.

Il lui demanda ensuite si elle souhaitait devenir une violoniste professionnelle et elle lui avoua que même si c'était le cas, elle ne le pourrait pas puisqu'elle était l'héritière Yazawa. Elle ne lui avait pas parlé de ce mariage arrangé dont elle voyait l'échéance approcher, ça lui faisait un peu peur. Elle ne souhaitait pas se marier avec un parfait inconnu qu'elle ne connaitrait certainement pas. Il avait compris où elle voulait en venir et montra son assentiment avec un "uhm" qui lui permit de comprendre que lui aussi était dans une position similaire.

Ils changèrent de sujet, il lui dit qu'il la voyait bien avec son archer devant un public et elle lui répondit que pour sa part elle craignait d'être complètement stressée et de faire une fausse note. Il lui dit qu'il n'était pas possible qu'elle fasse une fausse note alors qu'elle jouait depuis si longtemps du violon. Elle appréciat ce petit encouragement de sa part et lui adressa un sourire qui montrait qu'elle n'était tout de même pas convaincu.


"C'est vrai que ça fait longtemps que je joue mais avec le stress on peut perdre tout ses moyens et j'ai peur que ça puisse m'arriver dans pareille situation."

Elle avait toujours le sourire en lui répondant, il ne lui était pas très difficile de s'imaginer dans cette situation et il n'était pas à exclure qu'elle ait une réaction au stress de ce genre.

Son camarade se mit à rire d'un air moqueur lui signifiant qu'elle s'inquiétait pour rien, qu'il y avait peu de chance qu'elle se trompe en jouant. Il changea de position sur sa chaise, mettant ses mains derrière sa nuque et se mettant à l'aise. Quelque chose semblait avoir changé dans leur conversation, son rire d'abord et mantenant la position qu'il venait de prendre et la façon dont il la regardait. Toute ces choses firent qu'elle ne put s'empécher de se mettre à rougir de nouveau.

Elle lui demanda ce qu'il comptait faire après le diplôme ce qui lui permit de reprendre contenance. Il lui répondit qu'il allait certainement s'enfermer joyeusement dans un bureau. Son ton ironique lui fit oublier la façon dont il la regardait, il ne semblait pas plus heureux qu'elle de reprendre l'entreprise familiale. Il ajouta après lui avoir sourit qu'il ne préférait pas se faire d'illusion. Elle voyait ce qu'il voulait dire et hocha la tête pour le lui montrer mais elle trouvait quand même ça triste, comment pouvait-il se contenter de si peu? Elle le voyait sous un jour nouveau après cet échange.


"Il n'y a rien que tu souhaites faire? Que tu souhaites avoir? Quelque chose ou quelqu'un après qui tu "cours"? "

Elle poussa un léger soupir avant de reprendre pour expliquer ce qu'elle venait de dire.

"Je trouverais ça dommage que tu ne fasses pas quelque chose pour toi ou que tu ne veuilles pas quelque chose ou quelqu'un que tes parents ne t'auraient pas désigné par avance. Il faut que tu penses aussi à toi, que tu fasses ce que tu aimes avec les personnes que tu aimes. On a beau être des héritiés de grandes entreprises, ça ne nous empèches pas d'avoir quelque chose que l'on veut accomplir. Je sais qu'il y a de forte chance que mes parents choisissent mon futur mari mais j'ai quand même quelque chose que j'aime et qui n'appartient qu'à moi"

Elle n'avait pas pu s'empécher de parler du mariage cette fois-ci mais elle espérait que ses paroles avaient porté leur fruit. Mais après tout, elle pouvait se tromper, Nobu avait peut-être quelque chose ou quelqu'un qui occupait ses pensées et son coeur. Elle l'espérait de tout coeur parce que ce n'était pas bon de vivre pour assouvir le désir de ses propres parents.

Le temps avait passé rapidement et il finit par lui dire "on se retrouve après les cours", c'est là qu'elle se rendit compte que les cours allaient commencé et que déjà des élèves arrivaient dans la salle de classe.


"Oui, après les cours dans la salle de musique."

Elle lui adressa un dernier sourire avant de retourner à sa place, elle caressa l'étui de son violon avant de le poser avec délicatesse à côté de sa chaise. Elle sortit sa trousse et ses feuilles de classeurs. Nobu, lui, avait retrouvé ses amis et discutait avec eux mais le professeur arriva et chacun retrouna à sa place. Elle ne sentit pas le regard de son camarade se poser sur elle et écoutait avec attention le professeur faire l'appel.

___________________________________________________________


[HJ: Tu réponds une dernière fois ici pour cloturer et on commence un topic dans la salle de musique. Je pense que c'est moi qui le commencerais, je le ferais peut-être demain ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andô Nobu
~ Oyabun CLASSE C - 1
avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 08/02/2008
Age : 28

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations:
Relations:

MessageSujet: Re: Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique   Ven 28 Mar - 23:13

La subtile demande de Nobu passa très bien puisqu’elle accepta d’y aller en sa compagnie. Il songea un instant à ce qu’il allait porter mais chassa bien rapidement ce détail de sa tête pour se concentrer sur les paroles de son interlocutrice.

~ C’est parfais.

Ils passèrent ensuite sur un autre sujet où l’Oyabun lui fit part de ses réflexions. Elle lui intima qu’elle avait tout de même peur de monter sur scène et qu’elle pouvait se tromper a tout moment a cause du stresse. Lui qui avait une grande assurance avait du mal à comprendre le sentiment d’Ayuko, mais fit tout comme s’il comprenait en hochant légèrement de la tête.
Ensuite vint le sujet du futur, Andô se savait déjà héritier de la fortune de son père. Il lui dit qu’il allait reprendre l’affaire et qu’il ne désirait pas de faire de faux espoir. À ces mots, il eu l’impression d’avoir enclenché quelque chose en Ayuko. Elle lui tira un long monologue... qui le surprit et le figea sur le coup.

Quelque chose ou quelqu’un qu’il désirait ? Le lycéen ne se posa pas deux fois la question en regardant le visage de la demoiselle. Elle lui révéla que son mari allait être choisit par ses parents. Un picotement désagréable lui gratta l’estomac... Avec de la chance, il pourrait toujours bien s’arranger avec ses parents pour que l’homme désigner pour Ayuko soit lui ! Ne laissant pas transparaitre son enthousiasme à cette idée il lui répondit bien calmement...

~ J’ai déjà quelqu’un qui m’intéresse.

Cette révélation, Andô n’avait aucune idée de ce qui allait se passer dans la tête de son interlocutrice, il ne savait pas quelle impact cela allait-il avoir. Il n’y avait pas songé.

Il s’excusa auprès de la demoiselle en lui disant qu’ils se reverraient après les cours et s’écarta d’elle afin de papoter avec les autres qui venaient d’arriver.

[HJ :: >.< ah bon sang ! Vraiment je savais pas quoi écrire...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yazawa Ayuko
~ CLASSE C - 1
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 07/02/2008
Localisation : Dans l'établissement et principalement en salle de musique.

~> Vous, Tokyoïte <~
Âge : 18 ans
Occupations: jouer du violon et visiter des musées
Relations:

MessageSujet: Re: Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique   Dim 30 Mar - 17:21

[HJ: Il était très bien ce post pour terminer le sujet, je vais ouvrir l'autre tout de suite, j'avais complètement oublié de le faire u__u

Arrow Salle de Musique]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avant les cours [PV Nobu] ~ SUJET TERMINE. ~> Suite en salle de musique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procédure à suivre avant de poster
» [VX]Dark earth[Stopper]
» billet pour l'avant première de RED à donner (à Montréal)
» pourquoi nous ne pouvons pas répondre au sujet
» [RESOLU] Fermer une fenêtre avant d'ouvrir une autre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tokyo High School :: ~> Lycée Ryuuzan :: Intérieur du Lycée :: Salles de classe :: Salle Classe C-
Sauter vers: